Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Union des démocrates musulmans Français: «L’Algérie est vaccinée contre l’islamisme»

© SputnikSputnik France a reçu Bassam Tahhan, numéro 2 sur la liste de l'UDMF pour les européennes
Sputnik France a reçu Bassam Tahhan, numéro 2 sur la liste de l'UDMF pour les européennes - Sputnik France
S'abonner
Dans le cadre des élections européennes, Sputnik France a reçu Bassam Tahhan, politologue franco-syrien et numéro 2 sur la liste de L’Union des démocrates musulmans Français. Il défend le projet d’un parti qui souhaite «une Europe au service des peuples». C’était également l’occasion de parler de la situation explosive en Algérie. Entretien.

«Les musulmans de France sont, tout comme les pauvres Gilets jaunes du monde rural, les Kurdes, les Arméniens, les mal-nantis, les sans-culottes de la France. Ils sont les laissés pour compte.»

Bassam Tahhan est chrétien. Pourtant, le politologue franco-syrien a accepté de prendre la deuxième place sur la liste «Une Europe au service des peuples» de L'Union des démocrates musulmans Français. Le parti, créé en 2012 par l'ingénieur Nagib Azergui, a déjà fait ses armes en politique, participant déjà à plusieurs élections. Il était même parvenu à obtenir des élus lors des municipales de 2014, en s'alliant avec l'UDI à Bobigny (Sainte-Saint-Denis). C'est donc dans l'optique de réitérer l'exploit que le mouvement se lance dans la campagne des européennes avec un budget de 200.000 euros. Le premier meeting a eu lieu à Vaulx-en-Velin, le 2 mars. Il sera suivi par des rassemblements à Marseille, Joué-Lès-Tours, Lille ou encore Paris, le 4 mai.

​Bassam Tahhan a expliqué à Sputnik France les raisons de sa participation à cette aventure qui s'annonce difficile. Entre droit de vote des étrangers, assimilation des populations musulmanes ou question de l'antisémitisme, le spécialiste du Moyen-Orient a livré ses arguments. Il s'en prend également au Président Macron, à qui il reproche de faire un certain amalgame entre antisionisme et antisémitisme, «confusion» qu'il compare à l'absence de différence faite par Daech*entre juif et sioniste. Nous avons également profité de son expertise pour aborder la situation explosive en Algérie. Place au débat.

*Organisation terroriste interdite en Russie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала