Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Retombées de la Ligue du LOL? 8 femmes portent plainte contre un journaliste du Monde

CC0 / Pixabay / Jeune femme dans le métro
Jeune femme dans le métro - Sputnik France
S'abonner
Huit femmes évoluant dans le milieu des médias et des nouvelles technologies ont accusé un journaliste du Monde de harcèlement sexuel et violences psychologiques, rapporte 20 Minutes.

Huit jeunes femmes ont déposé une plainte contre un journaliste du quotidien Le Monde pour des faits de «violences psychologiques» et de «harcèlement sexuel» survenus entre 2011 et 2017, selon les informations de 20 Minutes.

Mediapart - Sputnik France
Quand l'entre-soi masculin de la Ligue du LOL empoisonne Les Inrocks, enquête de Mediapart
D’après les plaignantes, l’homme leur a envoyé des photos de lui, nu. Se confiant à 20 Minutes, Fanny Bouton raconte avoir reçu en 2017 un message sur Facebook signé d’un journaliste du Monde, avec qui elle partageait 203 contacts. Le message ne contenait qu’un lien vers Flickr, réseau de partage de photos ou de vidéos en ligne.

«J’ai cliqué et je suis tombée sur des photos de lui entièrement nu. On voyait distinctement son visage, il ne se cachait pas du tout», affirme-t-elle.

L’homme s’est ensuite excusé invoquant une mauvaise manipulation. Or, en 2018, une collègue de la jeune femme lui a raconté «avoir reçu les mêmes clichés de la part du même homme». C’est alors qu’elle a décidé de lancer sur sa page Facebook un appel à témoins, avant d’être contactée par une dizaine d’autres femmes racontant le même mode opératoire.

#metoo - Sputnik France
L’explication de l’ex-journaliste de Quotidien Hugo Clément, accusé de harcèlement (vidéo)
Ce 6 mars 2019, huit des femmes visées ont déposé plainte, toutes pour violences psychologiques, tandis que quatre d’entre elles ont également porté plainte pour harcèlement sexuel.

Le directeur du Monde, Jérôme Fenoglio, a annoncé, sur le site du quotidien, «avoir pris contact avec l’auteur de l’appel à témoignages et identifié le salarié mis en cause».

«Après un premier examen des circonstances, la direction a décidé de lancer une enquête interne (…). Dans l’intervalle, et pour la durée de l’enquête, ce salarié a été mis à pied à titre conservatoire».

Toujours selon M.Fenoglio, l’intéressé est «hospitalisé depuis plusieurs semaines». Contacté par Libération, le responsable a précisé que le journaliste était atteint d’une maladie neurodégénérative, dont le traitement pourrait provoquer une augmentation importante de la libido.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала