Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Violence domestique: au moins 50 femmes meurent chaque semaine en Europe

CC0 / Warren Goldswain / Violence domestique
Violence domestique - Sputnik France
S'abonner
En Europe, au moins 50 femmes meurent chaque semaine des suites de violences conjugales, a confié dans une interview à Sputnik Liri Kopaçi-Di Michele, chargée de la prévention et de la lutte contre la violence à égard des femmes et la violence domestique au sein de l’UE.

«La violence à l'égard des femmes est un phénomène très répandu, au-delà des frontières géographiques», a indiqué à Sputnik Liri Kopaçi-Di Michele, qui s'est penchée sur le problème de la violence domestique au sein des pays-membres du Conseil de l'Europe.

Ministère russe des Affaires étrangères - Sputnik France
La diplomatie est un «gentlemen’s club»? Une diplomate russe brise les stéréotypes
«Il s'agit de l'atteinte la plus fréquente aux droits de l'homme, ce dont témoignent les données de récentes recherches, expertises et observations», assure Mme Kopaçi-Di Michele.

Selon ces données, a-t-elle poursuivi, «chaque heure six femmes trouvent la mort partout dans le monde, tuées par des personnes qu'elles connaissent bien». «58% des victimes ont été tuées par leurs conjoints ou leurs proches», a-t-elle rappelé.

Une caméra cachée - Sputnik France
Cette faille permet aux hackers de prendre le contrôle de votre caméra connectée
«En Europe, chaque semaine meurent au moins 50 femmes des suites d'une violence conjugale. D'après les recherches, une femme sur trois devient la victime d'une telle ou telle forme de la violence».

Ainsi, Mme Kopaçi-Di Michele a tenu à souligner la nécessité de lutter contre le sexisme, le racisme, la xénophobie, ainsi que contre d'autres formes de discrimination. Pour conclure, elle s'est référée à une récente recherche de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe et de l'Union interparlementaire selon laquelle «plus de 85% des députées qui y avaient pris part ont dû faire face à une pression psychologique et presqu'un quart des femmes étaient devenues la victime d'un harcèlement sexuel».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала