Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Stop aux armes sublétales»: des Gilets jaunes rendent hommage à leurs blessés à Besançon

© AFP 2021 Sébastien BOZONA protester with fake head injuries lays down the street during an anti-government demonstration called by the "Yellow Vests" (Gilets jaunes) and the "White Coats" (Blouses blanches) in Besancon, eastern France, on March
A protester with fake head injuries lays down the street during an anti-government demonstration called by the Yellow Vests (Gilets jaunes) and the White Coats (Blouses blanches) in Besancon, eastern France, on March - Sputnik France
S'abonner
Des Gilets jaunes se sont rassemblés à Besançon ce samedi 9 mars afin de rendre hommage à tous les blessés depuis le début du mouvement et de protester de manière pacifique contre l’utilisation des armes sublétales.

Un sit-in et un hommage aux Gilets jaunes blessés depuis le début du mouvement a été tenu à Besançon ce samedi en marge des manifestations lors de l'acte 17.

Les Gilets jaunes se sont mobilisés à Besançon sur la place de la Révolution afin de rendre hommage aux manifestants blessés, ainsi que contre les violences policières et l'utilisation des grenades et des lanceurs de balles de défense. Certains Gilets jaunes sont venus avec de fausses blessures à la tête ou aux yeux pour illustrer leur soutien aux victimes.

Ce rassemblement a été initié par Laurent Thines, chef du service de neurologie du CHU de Besançon. Le professeur a prononcé un discours en hommage aux victimes lors des manifestations.

«Les médecins sont légitimes pour parler de ces blessures dont sont victimes les citoyens. Des dizaines de blessés s'accumulent chaque weekend», a lancé le professeur devant les manifestants rassemblés sur la place.

Auparavant, Laurent Thines avait récolté 168.000 signatures pour une pétition nationale fin janvier contre l'utilisation des LBD.

À une semaine de la fin du grand débat et de la grande journée nationale prévue par les Gilets jaunes, les manifestants avaient fait un sit-in à Paris et dans d'autres villes françaises. Ce 17e samedi de mobilisation était également placé sous le signe de la Journée internationale des femmes.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала