Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Erdogan menace de vider des détachements kurdes les zones frontalières en Syrie

S'abonner
Intervenant à Alexandrette, le Président turc a promis de nettoyer le nord de la Syrie – soit les régions limitrophes avec son pays - des formations kurdes, qu’il continue de désigner comme «terroristes».

Recep Tayyip Erdogan a déclaré qu’Ankara nettoierait des formations kurdes les territoires du nord de la Syrie limitrophes avec la Turquie, y créant ainsi une zone de sécurité.

«Dans le nord de la Syrie, nous ne laisserons pas la possibilité de créer un couloir antiterroriste orienté contre notre pays. Nous créerons une zone de sécurité et nos frères syriens pourront rentrer chez eux. En commençant par Manbij, nous nettoierons des terroristes [il parle des forces d’autodéfense kurdes, ndlr] toute la frontière sud comme nous l’avons fait à Afrine», a-t-il déclaré intervenant à Alexandrette dans le sud du pays.

Recep Tayyip Erdogan - Sputnik France
S-400 pour la Turquie: Erdogan répond aux menaces du Pentagone
Plus tôt, Erdogan avait déclaré qu’Ankara était prêt à lancer une opération à l’est de l’Euphrate ainsi qu’à Manbij contre les forces d’autodéfense kurdes, si les États-Unis ne les font pas sortir de cette zone. Ensuite, il a expliqué qu’il avait décidé d’ajourner l’opération après un échange téléphonique avec Donald Trump ayant eu lieu le 14 décembre 2018 et à l’issue duquel le Président américain avait décidé de retirer ses troupes de Syrie.

Plus tôt, Donald Trump avait mentionné la nécessité de mettre en place une zone tampon de près de 30 km dans les territoires limitrophes avec la Turquie. Erdogan a approuvé son idée à condition que cette zone soit contrôlée par Anakra.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала