Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Crash en Éthiopie: des Français, des Canadiens et au moins une Belge parmi les victimes

© REUTERS / REUTERS/Amr Abdallah Dalsh/Ethiopian Airlines
Ethiopian Airlines - Sputnik France
S'abonner
Outre des citoyens du Kenya et d’Éthiopie, des Français, des Canadiens, des Américains ainsi que trois Russes et une Belge étaient à bord du Boeing 737 MAX 8 d’Ethiopian Airlines qui s’est écrasé ce dimanche près d’Addis-Abeba, a déclaré le PDG de la compagnie aérienne. Selon l’AFP, figurent parmi les victimes des ressortissants de 32 pays.

Outre des citoyens du Kenya et d'Éthiopie, 18 Canadiens, huit Américains, sept Français, sept Britanniques ainsi que trois Russes et une Belge se trouvaient à bord du Boeing 737 MAX 8 d'Ethiopian Airlines qui s'est écrasé ce dimanche près d'Addis-Abeba, a déclaré le PDG de la compagnie aérienne lors d'une conférence de presse.

Crash d’un avion d’Ethiopian Airlines - Sputnik France
Ce que l’on sait sur le crash d’un avion en Éthiopie avec 157 personnes à bord
Parmi les victimes, on compte aussi des citoyens chinois, égyptiens, néerlandais, espagnols, indiens, slovaques, autrichiens, suédois, marocains, polonais et israéliens, informe Ethiopian Airlines. Quatre passagers étaient en possession de passeports de l'Onu.

Le Quai d'Orsay a annoncé chercher à «vérifier si des ressortissants Français figurent parmi la liste des victimes».

Le ministre belge de la Défense Didier Reynders a confirmé qu'une Belge comptait parmi les victimes de cette catastrophe.

Selon le journal slovaque Pravda, l'épouse et le fils d'un homme politique slovaque auraient été à bord de cet avion.

Un avion d'Ethiopian Airlines qui transportait 149 passagers et huit membres d'équipage s'est écrasé ce dimanche près de la ville de Bishoftu, à 62 kilomètres de la capitale de l'Éthiopie, Addis-Abeb, a confirmé la compagnie aérienne. Il n'y a pas eu de survivants.

Lors d'une conférence de presse, le PDG d'Ethiopian Airlines a déclaré que six minutes après le décollage, le pilote avait informé les contrôleurs aériens qu'il faisait face à des «difficultés».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала