Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’intégralité du personnel de l’ambassade US s’apprête à quitter le Venezuela

© REUTERS / Isaac UrrutiaOpposition supporters carrying a cardboard cut-out of Venezuelan opposition leader Juan Guaido take part in a rally against Venezuelan President Nicolas Maduro's government and to commemorate the Day of the Youth in Maracaibo, Venezuela February 12, 2019.
Opposition supporters carrying a cardboard cut-out of Venezuelan opposition leader Juan Guaido take part in a rally against Venezuelan President Nicolas Maduro's government and to commemorate the Day of the Youth in Maracaibo, Venezuela February 12, 2019. - Sputnik France
S'abonner
Les États-Unis vont rappeler cette semaine le reste du personnel diplomatique qui se trouvait encore au Venezuela, a annoncé lundi soir le département d'État, selon Reuters.

L’intégralité du personnel de l’ambassade états-unienne sera rappelée du Venezuela, a annoncé le département d'État.

«Comme ce fut le cas quand nous avions décidé le 24 janvier de rappeler toutes les personnes à charge et de réduire au minimum le personnel de l'ambassade, cette décision reflète la détérioration de la situation au Venezuela mais aussi la conclusion que la présence du personnel diplomatique américain à l'ambassade est devenue une contrainte pour la politique américaine», précise le communiqué.

Drapeaux du Venezuela et des Etats-Unis - Sputnik France
Le Venezuela donne 72 heures aux diplomates US pour quitter le pays
Fin janvier, l'opposant vénézuélien Juan Guaido s'est autoproclamé Président en exercice du pays affecté par une grave crise économique et une inflation galopante. Donald Trump l'a alors reconnu comme Président par intérim. Le département d'État américain a ordonné alors à certains membres de son personnel diplomatique de quitter le Venezuela et a également conseillé aux ressortissants américains de partir.

Une cinquantaine de pays, dont le Royaume-Uni et l'Allemagne, ont suivi l'exemple de Washington. La France a également reconnu M.Guaido comme «Président en charge». La Chine, la Russie, la Turquie et le Mexique ont, eux, apporté leur soutien au gouvernement de Nicolas Maduro.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала