Le manque d’appétit pourrait jouer son rôle dans la durée de vie

CC0 / Free-Photos / Une solitude
Une solitude - Sputnik France
Un manque d’appétit n’est pas toujours un mauvais symptôme, selon une découverte récente des scientifiques américains. Ils ont dévoilé que cela pourrait parfois être lié à une meilleure espérance de vie, au travers des changements qui se produisent dans le système immunitaire.

Des scientifiques américains ont découvert un rapport entre la consommation de calories et l'espérance de vie. Ils constatent que cela est lié aux changements dans le système immunitaire d'une personne. Les chercheurs ont annoncé leur découverte sur le site MedicalXpress.

Les scientifiques ont mené des expériences sur les vers ronds, ou nématodes. Ils ont observé que les glucides qui arrivent dans l'organisme répriment la protéine p38 et, ainsi, provoquent une diminution de la défense du système immunitaire inné. Quand ce dernier tente de lutter contre une contagion, son activité élevée, particulièrement chez les personnes âgées, entraîne une inflammation chronique et un vieillissement accéléré.

Cerveau - Sputnik France
Une des raisons du vieillissement prématuré du cerveau identifiée

Quand la protéine p38est inactive, une limitation de calories n'influence pas l'immunité.

Cependant, lorsque l'activité de cette protéine est assez basse, les mécanismes génétiques se lancent et répriment les processus inflammatoires à un niveau optimal pour l'organisme.

De plus, les chercheurs ont dévoilé que soumettre les vers à l'hormone peptidique nommée facteur de croissance 1 qui ressemble à l'insuline, provoquait une réaction en chaîne qui aboutissait à une perte d'appétit.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала