Sous Macron, les ministres sont priés de ne pas donner leurs noms aux lois

Lors du quinquennat d'Emmanuel Macron, les lois ne seront pas identifiées par les ministres qui les ont portées, a confirmé au JDD la secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire. Selon elle, les ministres ne sont pas là «pour laisser» leurs noms.

Les lois votées pendant le quinquennat d'Emmanuel Macron n'auront pas le nom des ministres du gouvernement qui les ont portées, informe le Journal du dimanche en se référant à Brune Poirson, secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire.

«On nous demande de ne pas donner nos noms aux lois que nous portons […] C'est mieux ainsi. On est là pour être au service de l'intérêt général et pas pour laisser nos noms», a-t-elle déclaré.

Blockchain - Sputnik France
Loi Pacte: le droit au compte, clef de voûte d'un écosystème blockchain français
Le média indique que lors du précédent quinquennat, les lois étaient identifiées par les ministres qui les portaient. Il s'agissait, par exemple, de la loi Macron de 2015 pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques ou encore de la loi El Khomri, dite loi Travail.

«Regardez la loi Pacte, cela aurait pu être la loi Le Maire», a ajouté Mme Poirson en référence à la loi portée par le ministre de l'Économie Bruno Le Maire.

Le Journal du dimanche souligne toutefois que les textes ne portaient en réalité jamais les noms des ministres dans la procédure législative et qu'il s'agissait d'un raccourci de communication.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала