Salvini sur les européennes: «La dernière fois, on a eu 6%. Cette fois-ci, on aura plus»

© Sputnik . Evgeny UtkinMatteo Salvini
Matteo Salvini - Sputnik France
Matteo Salvini est optimiste pour les élections européennes. Refusant au micro de Sputnik de faire des pronostics, il a toutefois assuré que son parti aurait de meilleurs résultats qu’à la dernière élection.

Interrogé en prévision des européennes sur les résultats auxquels il s’attendait, Matteo Salvini, le vice-président du Conseil des ministres italien et leader de la Ligue, a refusé de faire des pronostics et a expliqué qu’il serait content même d’une légère amélioration dans les résultats des suffrages.

«Je ne fais pas de pronostics, je compte les chiffres. Lors des précédentes élections, nous avons recueilli 6%. Cette fois-ci, on aura plus. Je serai content, même si [on progresse, ndlr] légèrement», a-t-il déclaré à Sputnik en marge du forum Confcommercio qui s’est tenu les 22 et 23 mars à Cernobbio.

Matteo Salvini - Sputnik France
La Ligue de Salvini peut être l’alliée de la droite au Parlement européen à une condition
À la question du correspondant de savoir s’il croyait que 20% était un chiffre envisageable, il a répondu: «J’aime ce chiffre».

Pour rappel, lors des précédentes européennes, la Ligue, alors appelée Ligue du Nord, n'a recueilli que 6,15% des voix, soit cinq sièges au Parlement européen.

En marge du forum, Sputnik s’est en outre entretenu avec Lara Comi, vice-présidente du Parti populaire européen (PPE) au Parlement européen.

Priée de dresser le bilan de 20 ans d’Italie au sein de la zone euro, cette dernière s’est prononcée pour son maintien, soulignant que cela étant dit elle parlait de la zone dans son état actuel avec les 27 membres et qui tous emploieraient l’euro et où la Banque centrale européenne (BCE) serait transformée en système de réserve fédérale.

EU supporters participate in the 'People's Vote' march in central London - Sputnik France
Des centaines de milliers de Britanniques à Londres pour un 2e referendum sur le Brexit
Interrogée sur le scénario de deux zones euro avancé par des analystes, elle a souligné qu’une seule suffirait.

Abordant la question du Brexit, Mme Comi a déclaré que le processus serait lancé le 30 juin, ajoutant que cela semblait inimaginable encore récemment.

«J’aurais soutenu un second référendum et aurais demandé encore une fois l’avis des citoyens. Je sais que personne ne l’autorisera», a-t-elle encore indiqué.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала