Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des lettres d’Einstein sur la «folie hitlérienne» seront vendues aux enchères

S'abonner
Famille, situation des juifs, montée de l’antisémitisme et Adolf Hitler – dans ses lettres rédigées avant que la Seconde Guerre mondiale n’éclate, le prix Nobel de physique livre sa vision sur ces sujets. Ces missives partiront aux enchères aux États-Unis.

Des lettres rédigées par Albert Einstein dans lesquelles il évoque le droit des juifs à l’autodéfense, mais aussi la montée de l’antisémitisme et la «folie hitlérienne» seront mises aux enchères à Los Angeles, aux États-Unis. Le prix de départ de ces documents est fixé à 12.000 dollars, informe le New York Post.

Comme l’indique l’édition, les trois lettres, toutes rédigées avant le début de la Seconde Guerre mondiale, donnent un nouvel aperçu de la pensée d’Einstein. Adressée à sa sœur Maja Winteler-Einstein, la première lettre a été écrite en septembre 1921. Le prix Nobel de physique y explique qu’il envisageait de se rendre en Allemagne, mais a dû renoncer à ce déplacement en raison de la montée de l’antisémitisme.

«Je suis censé aller à Munich, mais je ne le ferai pas, car cela mettrait ma vie en danger», écrit-il avant de passer en revue certains acquis parachevés par son fils, Hans Albert.

Dans la deuxième missive, datée d’avril 1937, il parle de son mariage et de son fils Eduard à qui la schizophrénie a été diagnostiquée. Il évoque la «folie hitlérienne» qu’il accuse de détruire «la vie de tous ceux qui» l’entourent.

«Les différents actes d'assistance me mettent tellement à l'épreuve que je dois me restreindre de la manière la plus extrême qui soit. Tout cela est le résultat de la folie hitlérienne, qui a complètement ruiné la vie de tous ceux qui m'entourent».

Albert Einstein - Sputnik France
Israël met aux enchères une lettre d’Albert Einstein sur le futur de l’Allemagne nazie
Dans la troisième lettre, rédigée le 12 juin 1939, il estime que «la force de résistance qui a permis au peuple juif de survivre pendant des milliers d'années repose dans une large mesure sur des traditions d'assistance mutuelle».

Dans cette lettre adressée au docteur Maurice Lenz, il ajoute: «Au cours de ces années de souffrance, notre volonté de nous entraider a été mise à rude épreuve. Puissions-nous supporter cette épreuve aussi bien que nos pères avant nous».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала