Nommée au gouvernement, Sibeth Ndiaye rattrapée par le bruit d’anciennes casseroles

© AFP 2022 ludovic MARINGovernment's spokesperson Sibeth NDiaye gives a press conference following a cabinet meeting, on April 01, 2019 at the Elysee presidential palace in Paris.
Government's spokesperson Sibeth NDiaye gives a press conference following a cabinet meeting, on April 01, 2019 at the Elysee presidential palace in Paris. - Sputnik France
«Yes, la meuf est dead», «J’assume parfaitement de mentir pour protéger le Président»: au lendemain de la nomination de Sibeth Ndiaye au poste de porte-parole du gouvernement, la presse et l’opposition ressortent déjà ses anciennes casseroles.

À peine nommée porte-parole du gouvernement pour remplacer à ce poste Benjamin Griveaux, Sibeth Ndiaye, cette ancienne conseillère presse et communication de l’Élysée voit surgir l’ombre de déclarations faites par le passé ou lui étant attribuées.

«J’assume parfaitement de mentir pour protéger le Président»

Relayés par l’Express en juillet 2017, ces propos de Sibeth Ndiaye ont vite été exhumés pour resurgir sur Twitter et même être mentionnés sur un plateau télévisé.

«Yes, la meuf est dead»

Toujours en 2017, le Canard Enchaîné avait écrit que Sibeth Ndiaye avait répondu à un journaliste lui demandant de confirmer la mort de Simone Veil: «Yes, la meuf est dead». Et bien que la jeune femme l’ait démenti à LCI, cette phrase continue à lui être attribuée.

​«Pognon de dingue»

C’est Sibeth Ndiaye qui avait partagé sur son compte Twitter la vidéo d’Emmanuel Macron dans laquelle le Président de la République parlait du «pognon de dingue» mis dans «des minimas sociaux».

​Et ce tweet datant de juin 2018 n’a toujours pas été oublié:

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала