Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La commande chinoise d'Airbus pourrait être moins importante qu’annoncée

S'abonner
Annoncée le 25 mars lors de la visite de Xi Jinping en France, la commande de 300 avions Airbus par la Chine a été évaluée par la présidence française à 30 milliards d’euros. Néanmoins, deux sources de Reuters proches du dossier remettent en cause ce chiffre.

Le montant de la commande par la Chine de 290 Airbus A320 et de 10 Airbus A350 annoncée le 25 mars lors de la visite de Xi Jinping en France a été gonflé, affirme Reuters en se référant à deux sources proches du dossier.

Airbus - Sputnik France
Le montant estimatif du «parachute doré» du PDG d’Airbus après sa retraite dévoilé
Plus tôt, l'agence avait déclaré que la présidence française avait fait état d'une estimation de près de 30 milliards d'euros, en indiquant qu'il revenait aux entreprises concernées de préciser ces montants.

Selon Reuters, certains des contrats annoncés ne sont en fait qu'une répétition de ceux déjà existants. La vente de 10 A350 à un acquéreur non identifié pourrait ainsi correspondre à l'achat de 10 appareils par la compagnie Sichuan Airlines, annoncé lors du salon aéronautique de Farnborough, en Angleterre, l'an dernier.

À l'identique de la commande de 300 appareils à Boeing annoncée pendant une visite du Président américain Donald Trump à Pékin en 2017, le chiffre global des contrats aurait été gonflé en partie en raison de considérations politiques.

Airbus, sollicité par Reuters, a refusé de s'exprimer en détail sur cette commande de 300 avions, sans exclure qu'elle puisse comporter des failles. Le porte-parole du constructeur aéronautique a précisé qu'elle créait «le cadre de validation des commandes d'appareils par des compagnies chinoises, qu'il s'agisse de commandes existantes ou de commandes à venir».

En février, Airbus a annoncé la fin du programme de l'A380 en 2021 à cause du manque de commandes. Entre 3.000 et 3.500 postes pourraient être touchés par ce coup d'arrêt, soit 3 % environ de l'ensemble des effectifs.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала