Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Île morte»: les autonomistes corses entendent boycotter la visite de Macron

© AFP 2021 Pascal Pochard-CasabiancaCorse
Corse - Sputnik France
S'abonner
Le dirigeant de la coalition autonomiste corse ne participera pas à la rencontre avec Emmanuel Macron prévue pour le 4 avril dans le cadre du Grand débat national. Dans un communiqué daté du 1er avril, il a dénoncé ce format et a soutenu la mobilisation «Île morte» qui se déroulera le jour de la visite du chef de l’État.

Le président du Conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni, a annoncé le 1er avril sa décision de ne pas participer à la rencontre avec Emmanuel Macron prévue pour le 4 avril dans le cadre du Grand débat national.

Dans un communiqué publié sur son compte Twitter, ce membre du parti autonomiste corse Inseme per a Corsica a dénoncé le format de cette rencontre:

«En son format actuel, elle sera une nouvelle occasion manquée […] Le format prévu pour la rencontre du 4 avril risque de générer, immédiatement et ultérieurement, bien plus de frustration que de satisfaction, y compris chez les maires qui feront le choix de s'y rendre», a-t-il déploré.

​M. Simeoni a notamment dénoncé le fait que certains élus, dont les Présidents de groupes de l'Assemblée de Corse, n'étaient pas invités et que «les problématiques propres à la Corse ne seraient pas nécessairement abordées».

voiture de police, Corse (image d'illustration) - Sputnik France
Découverte de charges explosives en Corse à trois jours de la visite d'Emmanuel Macron
Il a rappelé que les trois mouvements appartenant à la majorité territoriale «Pè a Corsica» avaient lancé, en vue de la visite du Président de la République, une mobilisation populaire appelée «Isula Morta» («Île morte»).

«C'est une mobilisation populaire, pacifiste et responsable […], un acte de protestation symbolique qui doit témoigner massivement de notre refus de la situation actuelle», a-t-il expliqué.

En fustigeant un dialogue avec Paris qui est, selon lui, «au point mort», il a prôné la construction d'«une perspective politique qui soit acceptable pour toutes les parties».

Pour rappel, le 27 mars, les membres de la coalition «Pè a Corsica», au pouvoir en Corse depuis les élections territoriales de 2015, avaient appelé à interrompre toutes les activités sur l'île de 12 à 18 heures le 4 avril, soit «pendant le temps du pseudo-débat organisé par Emmanuel Macron».

Emmanuel Macron est attendu le jeudi 4 avril à Cozzano, un village situé à 60 km d'Ajaccio, pour échanger avec des maires locaux dans le cadre du Grand débat national.

© Sputnik . Bruno MartyGrand débat: Les nationalistes corses refusent de rencontrer Macron à Cozzano
Grand débat: Les nationalistes corses refusent de rencontrer Macron à Cozzano - Sputnik France
Grand débat: Les nationalistes corses refusent de rencontrer Macron à Cozzano
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала