Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Recevoir les candidats ukrainiens à l’Élysée relève-t-il de l’ingérence?

© Sputnik . Vitali Beloussov / Aller dans la banque de photosБрифинг официального представителя МИД России М. Захаровой
Брифинг официального представителя МИД России М. Захаровой - Sputnik France
S'abonner
La porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a commenté la réception vendredi 12 avril du Président ukrainien sortant, Piotr Porochenko, et son adversaire au second tour, Vladimir Zelenski, par Emmanuel Macron, précisant que personne ne se posait la question quand François Hollande soutenait publiquement Hillary Clinton.

Un journaliste du Figaro a demandé à la porte-parole de la diplomatie russe de commenter la décision d’Emmanuel Macron de recevoir les deux concurrents au siège présidentiel en Ukraine et celle d’Angela Merkel d’accueillir le Président sortant Piotr Porochenko. Sa question consistait à savoir si cela pouvait être interprété, selon elle, comme une preuve de l’ingérence des pays occidentaux dans le scrutin présidentiel. Mme Zakharova a répondu:

«Vraiment? Vous découvrez l’influence de l’Occident sur l’Ukraine? Nous en parlons depuis des années. […] Des ministres des affaires étrangères, dont celui de la France, ont personnellement pris part à l’action de protestation sur le Maïdan, en plein centre de Kiev», a-t-elle déclaré.

Emmanuel Macron - Sputnik France
Macron rencontrerait le rival du Président sortant ukrainien
Et de rappeler que les pays occidentaux s’étaient déjà ingérés dans les affaires ukrainiennes lors du premier et du second Maïdan, réduisant la souveraineté de Kiev en miettes.

«Depuis plusieurs mois, nous assistons au mouvement des Gilets jaunes. Avez-vous vu des ministres des Affaires étrangères de pays tiers – européens, arabes ou américains – se retrouver en plein milieu des manifestants et les pousser, par exemple, à prendre l’Élysée ou à demander le remplacement du pouvoir en place?», s’est-elle interrogée, ajoutant que pourtant, des représentants de pays occidentaux, dont la France, l’ont toujours fait à l’égard de l’Ukraine.

Emmanuel Macron - Sputnik France
Quand le Macron français rencontre le Macron ukrainien
Elle a en outre rappelé qu’à la veille de la Présidentielle américaine, des hommes politiques européens, dont François Hollande, n’ont pas caché leur soutien à l’un des deux candidats: Hillary Clinton.

Pour rappel, l’Élysée a confirmé mercredi les informations relayées plus tôt par la presse ukrainienne, selon lesquelles le Président Macron recevra effectivement le Président sortant Piotr Porochenko et son adversaire au second tour, Vladimir Zelenski.

Le second tour du scrutin présidentiel se tiendra dimanche 21 avril. À l’issue du premier tour, Zelenski a recueilli 30.24% des voix, soit deux fois plus que le Président sortant.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала