Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Soudan: le ministre de la Défense mis à la retraite, une réorganisation du renseignement

© AP Photo / AnonymousDemonstrators gather in Sudan's capital of Khartoum, Friday, April 12, 2019. The Sudanese protest movement has rejected the military's declaration that it has no ambitions to hold the reins of power for long after ousting the president of 30 years, Omar al-Bashir. The writing on the Sudanese flag says 'With the participation of the Sudanese in Saint Etienne, France.'
Demonstrators gather in Sudan's capital of Khartoum, Friday, April 12, 2019. The Sudanese protest movement has rejected the military's declaration that it has no ambitions to hold the reins of power for long after ousting the president of 30 years, Omar al-Bashir. The writing on the Sudanese flag says 'With the participation of the Sudanese in Saint Etienne, France.' - Sputnik France
S'abonner
Le conseil militaire du Soudan a mis à la retraite le ministre de la Défense et a annoncé une réorganisation des services de renseignement, a déclaré le porte-parole du conseil.

Le conseil militaire soudanais a annoncé démettre de ses fonctions le ministre de la Défense Ahmed Awad Ibn Auf et la nomination d'un nouveau chef du Service des renseignements, a déclaré aux journalistes le porte-parole du conseil militaire, le général Chamseddine Kabbachi.

Soudan - Sputnik France
Le scénario du Soudan diffère-t-il de celui de l’Algérie?
Ainsi, le général Abou Bakr Mustafa remplacera Salah Abdallah Mohamed Saleh, plus connu sous le nom de Salah Gosh, à la tête du Service national des Renseignements et de la Sécurité (NISS). En outre, le chargé d'affaires du Soudan à Washington, Mohamed Ata, a été mis à la retraite, de même que l'ambassadeur à Genève.

Parmi les décisions du Conseil figure également la libération de tous les militaires et policiers ayant participé aux manifestations de ces derniers mois. Les représentants de l'ex-parti au pouvoir Congrès National (NCP) ne seront pas engagés dans le processus de formation du futur gouvernement du pays, a ajouté le porte-parole.

Le Président soudanais Omar el-Béchir a été destitué et arrêté le 11 avril. Le ministre de la Défense, Ahmed Awad Ibn Auf, a confirmé la dissolution du gouvernement et a annoncé la mise en place d'un conseil militaire voué à diriger le pays pendant deux ans. Selon ces annonces, la période de transition sera suivie par des «élections libres et équitables».

M.Ibn Auf, chef du conseil militaire de transition du Soudan, a annoncé le 12 avril sa démission, et le nom de son successeur, le général Abdel Fattah al-Burhan Abdelrahmane.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала