Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les black blocs français promettent de faire de Paris la «capitale de l’émeute» le 1er mai

© SputnikManif du 1er mai 2018 à Paris
Manif du 1er mai 2018 à Paris - Sputnik France
S'abonner
Les black blocs français appellent les Gilets jaunes à rejoindre leur «cortège déterminé et combatif» le 1er mai pour faire de Paris la «capitale de l’émeute». Par ce rassemblement, ils espèrent faire entendre à Emmanuel Macron leur mécontentement, «le renverser et lui faire revivre une journée en enfer», ont-ils indiqué sur leur page Facebook.

Les black blocs français prévoient d'organiser un grand rassemblement à Paris à l'occasion de la fête du Travail, le 1er mai.

Ainsi, ils appellent dans un événement sur Facebook les Gilets jaunes et d'autres «révolutionnaires» à rejoindre leur cortège «pour un 1er mai jaune et noir».

Ils expliquent ainsi leur initiative par le mécontentement envers «le gouvernement macronien» et dénoncent ses «répressions encore jamais vues jusqu'alors».

«Interdictions de manifester, déploiement de militaires, utilisation de blindés, utilisation de marqueurs chimiques et d'armes de guerre face aux manifestants, peines d'emprisonnement à la pelle, mains arrachées, manifestants éborgnés…», énumèrent-ils.

Emmanuel Macron en Corse - Sputnik France
Emmanuel Macron publie une «bande-annonce» de sa réponse au Grand débat (vidéo)
Les black blocs affirment également que l'État appréhende actuellement «l'adhésion et la compréhension» que suscitent les émeutiers auprès de l'ensemble de la population, en soulignant que c'est le gouvernement lui-même «qui frappe actuellement la France de toute sa violence».

Finalement, les organisateurs du mouvement incitent «tous les révolutionnaires de France» et «tous ceux qui veulent que cela change» à manifester avec eux le 1er mai prochain.

«Contre Macron et son monde, prenons la rue tous ensemble pour faire revivre la convergence des colères et des espoirs. Préparons-nous, équipons-nous, organisons-nous, pour le renverser et lui faire revivre une journée en enfer», exhortent-ils en concluant que «la guerre est déclarée».

© Photo capture d'écran sur Facebook Evènement sur Facebook "Acte Ultime: Paris, capitale de l'émeute"
Evènement sur Facebook Acte Ultime: Paris, capitale de l'émeute - Sputnik France
Evènement sur Facebook "Acte Ultime: Paris, capitale de l'émeute"

Le 1er mai 2018, environ 1.200 personnes encagoulées avaient été recensées à Paris par la police. Des black blocs ont même réussi à détourner l'itinéraire du cortège syndical défilant dans la capitale. De nombreuses dégradations ont été constatées.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала