Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Florence Parly convoquée par le Sénat pour s’expliquer sur les armes françaises au Yémen

S'abonner
Après un rapport révélé par Disclose sur l'implication «offensive» d’armes française utilisées par la coalition de l'Arabie saoudite au Yémen, la ministre des Armées, Florence Parly, est convoquée au Sénat. Selon la chaîne Public Sénat, le ministre des Affaires étrangères sera aussi interrogé. Ils avaient toujours affirmé l’inverse.

Après des révélations faites par le média d'investigation Disclose sur l'utilisation d'armes françaises dans la guerre au Yémen, la ministre des Armées, Florence Parly, sera bientôt auditionnée par la commission des affaires étrangères et de la défense du Sénat au sujet des ventes d'armes de la France, indique le site de la chaîne de télévision politique et parlementaire Public Sénat.

«On va entendre la ministre des Armées spécialement sur le sujet des ventes d'armes. Cela se fera à partir de la rentrée parlementaire», a annoncé à publicsenat.fr Christian Cambon, président LR de la commission des affaires étrangères et de la défense du Sénat.

CAESAR - Sputnik France
Paris a menti sur toute la ligne au sujet de ses armes au Yémen, selon une enquête
Et d'ajouter: «Après, le Sénat en tirera les conséquences, sous l'autorité du président du Sénat, pour un meilleur contrôle par le Parlement. Globalement, le président du Sénat s'est toujours manifesté pour plus de transparence sur l'action du gouvernement».

Selon Christian Cambon, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, sera également interrogé.

Disclose, nouveau média d'investigation français, en partenariat avec France Info, Mediapart, The Intercept, Konbini et Arte, ont récemment révélé l'implication de nombreuses armes de fabrication française utilisées par la coalition de l'Arabie saoudite dans la guerre au Yémen.

Ces informations, basées sur le rapport classé «confidentiel Défense» de la Direction du renseignement militaire (DRM), contredisent totalement les déclarations sur l'usage défensif d'armes de fabrication françaises, faites ces derniers temps par les autorités françaises, dont Florence Parly et Jean-Yves Le Drian.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала