Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une étude révèle un niveau de tolérance inédit chez les Français

© AP Photo / Ariel SchalitSondage: les perceptions et Une étude révèle un niveau de tolérance inédit chez les Françaisdes Français
Sondage: les perceptions et Une étude révèle un niveau de tolérance inédit chez les Françaisdes Français - Sputnik France
S'abonner
Face à l’immigration et à la menace terroriste, les Français n’ont jamais été aussi tolérants, conclut la Commission nationale et consultative des droits de l’Homme dans son rapport annuel.

En dépit d’un contexte social difficile et d’une menace terroriste toujours présente dans le pays, les Français n’ont jamais été aussi tolérants depuis 1990, révèle un rapport annuel sur le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie dressé par la Commission nationale et consultative des droits de l’Homme (CNCDH).

Islam - Sputnik France
Les projets de Macron sur l’islam de France vus du Maghreb
Ainsi, «l’indice longitudinal de tolérance» calculé par la Commission a grimpé à 67 sur une échelle de 100 en 2018, progressant ainsi de 13 points en l’espace de cinq ans, alors que le problème de l’accueil des réfugiés et la menace terroriste ne cessent d’animer le débat public en France.

Selon un sondage réalisé par l’institut IPSOS pour la CNCDH, 51% des Français sont persuadés que «rien ne peut justifier les réactions racistes» et 77% d’entre eux croient qu’il faut lutter contre le racisme et l’antisémitisme. 58% des Français ne s’estiment «pas racistes du tout» aujourd’hui, et seuls 20% sont prêts à admettre une part de racisme en eux-mêmes.

Des supporteurs français - Sputnik France
Chants racistes et homophobes dans les stades: les Français se prononcent
Bien que plus de 40% des sondés pensent que «l’islam est une menace pour l’identité de la France», 80% d’entre eux jugent que les «Français musulmans sont des Français comme les autres». Or, si les musulmans, juifs, maghrébins et noirs sont mieux acceptés dans la société, les Roms sont toujours les plus stigmatisés, constatent les auteurs de l’étude: une majorité des sondés (68%) estiment qu’ils forment «un groupe à part» et qu’ils ne veulent pas s’intégrer» (52%).

Dans le même temps, les chercheurs constatent que les préjugés relatifs à l’immigration et aux étrangers continuent de reculer en France: alors qu’en 2014 les Français étaient 67% à dire que les étrangers ne se donnaient pas les moyens de s’intégrer, ils ne sont plus que 42% à le croire en 2018. Pourtant, 57% des Français pensent actuellement que «de nombreux immigrés viennent en France uniquement pour profiter de la protection sociale».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала