Le Sri Lanka interdit les couvre-visage une semaine après les attentats de Pâques

© AFP 2022 JEWEL SAMADDes soldats sri-lankais à Colombo
Des soldats sri-lankais à Colombo - Sputnik France
Les couvre-visage seront interdits au Sri Lanka à partir du 29 avril dans le cadre des mesures d’urgence prises après les attaques-suicides de Pâques, a annoncé le service de presse du Président du pays.

Une interdiction de porter des habits dissimulant le visage entrera en vigueur lundi 29 avril au Sri Lanka, où un état d’urgence est en vigueur depuis une semaine suite aux attentats de Pâques, a annoncé dimanche 28 avril le service de presse du Président srilankais Maithripala Sirisena.

«Le Président du Sri Lanka, Maithripala Sirisena, interdit d’utiliser les couvre-visage rendant impossible une identification et présentant ainsi une menace pour l’ordre public et la sécurité nationale. L’interdiction entre en vigueur dès le 29 avril. Le visage, le principal critère de l’identification, doit être visible», a indiqué le service de presse.

Un policier sri-lankais entre dans le motel où le kamikaze a fait exploser son engin le 21 avril - Sputnik France
Trois nouvelles explosions retentissent au Sri Lanka, selon des médias locaux
Plus tôt dans la journée, le ministère de la Justice et l’association religieuse All Ceylon Jamiyyathul Ulama (ACJU), qui regroupe les docteurs de la foi musulmane, ont discuté d'un projet de loi visant à interdire la burqa au Sri Lanka.

Les autorités srilankaises ont décrété l’état d’urgence dans le pays le 23 avril, deux jours après les attentats-suicides de Pâques contre des églises et des hôtels de luxe au Sri Lanka, les pires que le pays ait connus depuis la fin de la guerre civile de 26 ans en 2009. Huit explosions qui se sont produites à Colombo, la principale ville du Sri Lanka, à Negombo, Batticaloa, Dehiwala et Orugodawatta ont coûté la vie à 253 personnes. Plus de 100 personnes ont été arrêtées dans le cadre de l'enquête.

Le 23 avril, les attentats auraient été revendiquées par Daech*. Le 27 avril, le Président Maithripala Sirisena a interdit les groupes islamistes National Thowheeth Jamaath (NTJ) et Jamathei Millathu Ibraheem (JMI) que les autorités soupçonnent d’être impliqués dans les attaques.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала