Tensions et tirs de gaz lacrymogènes près d’un commissariat à Besançon

© AFP 2022 Pascal PAVANI / AFPA protester throws back a tear gas canister during a demonstration called by the 'Yellow Vests' (gilets jaunes) movement, on April 13, 2019 in Toulouse. France has been rocked by months of weekly Saturday protests by the yellow vests, which emerged over fuel taxes before snowballing into a broad revolt against the French President. Pascal PAVANI / AFP
A protester throws back a tear gas canister during a demonstration called by the 'Yellow Vests' (gilets jaunes) movement, on April 13, 2019 in Toulouse. France has been rocked by months of weekly Saturday protests by the yellow vests, which emerged over fuel taxes before snowballing into a broad revolt against the French President. Pascal PAVANI / AFP - Sputnik Afrique
En pleine mobilisation du 1er-Mai, entre 200 et 300 Gilets jaunes ont tenté de s'introduire dans le commissariat de Besançon, annonce Franceinfo. Des projectiles ont été lancés devant le commissariat, où les policiers ont répondu avec du gaz lacrymogène, comme en témoignent des vidéos publiées sur la Toile.

Les environs du commissariat de Besançon se sont retrouvés pris dans des nuages de gaz lacrymogène ce 1er mai. Des manifestants ont lancé devant le commissariat des projectiles, les policiers ont répliqué avec du gaz lacrymogène.

Entre 200 et 300 Gilets jaunes ont tenté de s'introduire dans le commissariat en marge du défilé organisé pour la fête du Travail, a appris Franceinfo auprès de la préfecture du département. Ils ont été repoussés à l'aide de gaz lacrymogènes.

Entre-temps, les premières altercations entre manifestants et forces de l'ordre ont eu lieu à Montparnasse, à Paris, avant le début de la manifestation déclarée.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала