Assange condamné à 50 semaines de prison pour violation de sa liberté provisoire

© AFP 2022 Daniel LEAL-OLIVASJulian Assange
Julian Assange - Sputnik France
Julian Assange a été condamné, le 1er mai à Londres, à 50 semaines de prison pour avoir violé les conditions de sa liberté provisoire en 2012.

Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange a été condamné par un tribunal britannique, le 1er mai, à 50 semaines de prison. Il a été reconnu coupable de violation des conditions de sa liberté provisoire en se réfugiant à l'ambassade d'Équateur à Londres pendant sept ans.

Julian Assange - Sputnik France
Le père d’Assange suppose que l’Équateur a échangé son fils contre un crédit du FMI
M. Assange est arrivé au tribunal de Southwark dans un fourgon de police pour y être accueilli par ses sympathisants scandant «Honte au Royaume-Uni!» ou «Honte à l'Équateur qui a vendu Assange pour de l'argent!».

Une autre audience, consacrée à la demande de Washington d'extrader M.Assange vers les États-Unis, où il est accusé de «piratage informatique», aura lieu le 2 mai.

Le lanceur d'alerte s'était réfugié en 2012 dans l'ambassade d'Équateur pour éviter d'être extradé vers la Suède, où il était accusé de viol. Julian Assange, lui, a affirmé avoir demandé l'asile afin d'éviter l'extradition vers les États-Unis. Il a finalement été délogé de l'ambassade par la police britannique le 11 avril 2019, avec l'autorisation de l'Équateur. Il avait alors comparu au tribunal de Westminster à Londres, qui l'a déclaré coupable et requis un an de prison. Il est depuis détenu à la prison de Belmarsh, dans le sud-est de Londres.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала