Notre-Dame après la reconstruction: Anne Hidalgo se dit «plutôt conservatrice»

Interrogée par France Inter, la maire de Paris a déclaré que la reconstruction de Notre-Dame ne doit pas s’effectuer «au détriment de la qualité et de l’histoire». Auparavant, un concours international avait été lancé afin de déterminer si la cathédrale devait être restaurée à l’identique.

La maire de Paris Anna Hidalgo s'est prononcée ce jeudi 2 mai au matin au micro de France Inter sur la reconstruction de la cathédrale de Notre-Dame de Paris.

«Je suis d'accord avec le Président de la République sur un délai de cinq ans, bien sûr pas au détriment de la qualité et de l'histoire. Je suis plutôt conservatrice sur la question de Notre-Dame», a-t-elle précisé.

Notre-Dame de Paris - Sputnik France
La France pourrait faire appel à l'expérience de la Russie pour reconstruire Notre-Dame
Auparavant, un sondage réalisé par YouGov, société internationale d'étude de marché, pour Le HuffPost et CNews, avait montré que la plupart des Français (54%) voulaient «une restauration à l'identique» de la cathédrale de Notre-Dame ravagée le 15 avril par un puissant incendie.

Le Premier ministre Édouard Philippe avait annoncé le 18 avril la création d'un concours international d'architecture en vue de déterminer «s'il faut reconstruire la flèche qui avait été pensée et construite par Viollet-le-Duc [rénovation menée par Eugène Viollet-le-Duc au XIXe siècle, ndlr] à l'identique, ou s'il faut, comme c'est souvent le cas dans l'évolution du patrimoine et des cathédrales, doter la cathédrale de Notre-Dame de Paris d'une nouvelle flèche adaptée aux techniques et aux enjeux de notre époque».

La chaîne France 2 avait informé qu'un bureau d'architectes de Dijon avait notamment proposé de remplacer la charpente en bois par un espace panoramique touristique.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала