Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La nouvelle offre US pour les missiles Patriot jugée «bien plus intéressante» par Ankara

© Sputnik . Igor Zarembo / Aller dans la banque de photos Une batterie de missiles américains Patriot
 Une batterie de missiles américains Patriot  - Sputnik France
S'abonner
Interrogé sur l'acquisition par Ankara de missiles américains Patriot, le ministre turc de la Défense a affirmé que la nouvelle offre formulée par les États-Unis en la matière était «bien plus intéressante» que la précédente.

La Turquie est en train de considérer la nouvelle offre formulée par Washington en mars dernier qui porte sur l’achat de système de missile Patriot, a déclaré Hulusi Akar, ministre turc de la Défense, dans un entretien accordé à la chaîne NTV.

«Cette offre est évidemment bien plus intéressante que la précédente, plus modérée, plus proche de nous. Cette question est examinée par la délégation dirigée par l’autorité de l'industrie de la défense avec la participation du personnel concerné. Elle est en cours d’évaluation», a-t-il déclaré.

Un système de missiles sol-air S-400 Triumph - Sputnik France
Erdogan fait une proposition inédite à Trump sur l'achat de S-400 russes par la Turquie
Le ministre a également affirmé qu’Ankara ne «prenait pas de distance» avec l’Otan en achetant des systèmes de missiles russes S-400.

Fin 2017, Ankara a signé avec Moscou un contrat estimé à plus de 2,1 milliards d'euros pour la livraison de S-400 prévue en juillet 2019. Le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, a annoncé qu’Ankara commencera à déployer les S-400 sur son territoire en octobre prochain.

Washington a prévenu Ankara que le contrat conclu avec Moscou pourrait remettre en cause l'achat d'avions de chasse furtifs F-35 à Lockheed Martin. Pourtant, le Président turc Recep Tayyip Erdogan a juré que son pays ne reviendrait pas sur sa décision d'acheter des S-400 à la Russie. Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a confirmé pour sa part le 3 avril que la Turquie n'allait pas abandonner l'idée d'acheter des systèmes S-400 russes, soulignant que c'était «une affaire conclue, une question réglée».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала