Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Caracas se dit prêt à mener un dialogue avec les États-Unis et l’opposition

© AP Photo / Natacha PisarenkoManifestación en Caracas, Venezuela
Manifestación en Caracas, Venezuela - Sputnik France
S'abonner
Selon le chef de la diplomatie vénézuélienne, Caracas est prêt à dialoguer avec l’opposition ainsi qu’avec les États-Unis, en espérant que ces derniers «sauront agir par le biais la diplomatie».

Caracas est prêt à un dialogue avec les États-Unis, ainsi qu'avec l'opposition vénézuélienne de Juan Guaido, a confié le chef de la diplomatie de ce pays sud-américain Jorge Arreaza, en visite à Moscou.

le chef de la diplomatie vénézuélienne Jorge Arreaza et son homologue russe Sergueï Lavrov - Sputnik France
Venezuela: les USA n’ont pas tiré de leçons de la Yougoslavie, selon Lavrov

«Nous devons retourner à des méthodes civilisées. Nous avons proposé un dialogue aux États-Unis. Et nous continuons de le proposer à l'opposition vénézuélienne», a relevé le ministre vénézuélien des Affaires étrangères lors d'une entrevue avec le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

Selon Jorge Arreaza, la communauté internationale devrait être le garant d'un dialogue entre les Vénézuéliens.

«Ils [les acteurs extérieurs, ndlr] ne doivent pas nous menacer de recours à la force. Nous espérons que la politique étrangère des États-Unis changera de cap et cela ne concerne pas seulement le Venezuela mais aussi les autres pays contre lesquels ils se lancent. Nous espérons qu'ils sauront agir par la diplomatie», a conclu le ministre.

CIA Director Mike Pompeo speaks at a Senate Select Committee on Intelligence hearing on worldwide threats, Tuesday, Feb. 13, 2018, in Washington. - Sputnik France
Pompeo confiant que toute action des USA au Venezuela sera «légale»
Le 30 avril, Juan Guaido est intervenu devant ses partisans rassemblés à l'extérieur de la base aérienne de La Carlota, annonçant le début de la «fin définitive de l'usurpation» et appelant à rejoindre les manifestants dans leur lutte contre le gouvernement en place.

Pour le 1er mai, Guaido, reconnu comme «Président par intérim» par une cinquantaine de pays dont les États-Unis, avait promis d'organiser «la plus grande marche de l'histoire vénézuélienne». Le pouvoir a lui aussi appelé à manifester le 1er mai dans le centre de Caracas pour le traditionnel défilé de la fête du travail.

Les protestations se poursuivent depuis plusieurs mois au Venezuela, confronté à une grave crise économique assortie de tensions politiques.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала