9 mai 1945: une fête les larmes aux yeux

Il y a soixante-quatorze ans prenait fin la guerre la plus sanglante de l’histoire de l’humanité: l’Allemagne nazie signait l’acte de sa capitulation.

Découvrez dans ce diaporama réalisé par Sputnik comment le premier Jour de la Victoire fut fêté dans différents pays.

© Sputnik . Evgeniy Tihonov / Aller dans la banque de photosÀ 2 heures et 10 minutes le 9 mai 1945, le speaker Youri Levitan donna lecture à la radio soviétique de l’Acte de capitulation de l’Allemagne nazie et du Décret du Présidium du Soviet Suprême de l’URSS instaurant la Fête de la Victoire le 9 mai.
Sur la photo: agent de la circulation dans une rue de Berlin.
9 mai 1945: une fête les larmes aux yeux - Sputnik France
1/15
À 2 heures et 10 minutes le 9 mai 1945, le speaker Youri Levitan donna lecture à la radio soviétique de l’Acte de capitulation de l’Allemagne nazie et du Décret du Présidium du Soviet Suprême de l’URSS instaurant la Fête de la Victoire le 9 mai.
Sur la photo: agent de la circulation dans une rue de Berlin.
© Sputnik . Mikhail Ozerskiy / Aller dans la banque de photosMoscovites sur la place Rouge le Jour de la Victoire, 9 mai 1945.
9 mai 1945: une fête les larmes aux yeux - Sputnik France
2/15
Moscovites sur la place Rouge le Jour de la Victoire, 9 mai 1945.
© Sputnik / Aller dans la banque de photosL’invasion de l’URSS par l’armée allemande le 22 juin 1941 marqua le début de la Grande Guerre Patriotique qui fut une des périodes les plus importantes de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale de 1939-1945.
Sur la photo: combattants de la division de chars sur des engins Panthère pris à l’ennemi allemand, environs de Prague.
9 mai 1945: une fête les larmes aux yeux - Sputnik France
3/15
L’invasion de l’URSS par l’armée allemande le 22 juin 1941 marqua le début de la Grande Guerre Patriotique qui fut une des périodes les plus importantes de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale de 1939-1945.
Sur la photo: combattants de la division de chars sur des engins Panthère pris à l’ennemi allemand, environs de Prague.
© Sputnik . Anatoliy Garanin / Aller dans la banque de photosFeu d’artifice sur la place Rouge le Jour de la Victoire, 9 mai 1945.
9 mai 1945: une fête les larmes aux yeux - Sputnik France
4/15
Feu d’artifice sur la place Rouge le Jour de la Victoire, 9 mai 1945.
© Sputnik . Vladimir Galperin / Aller dans la banque de photosCombattants du 3e front ukrainien fêtant la fin de la guerre.
9 mai 1945: une fête les larmes aux yeux - Sputnik France
5/15
Combattants du 3e front ukrainien fêtant la fin de la guerre.
© Sputnik . Mikhail Ozerskiy / Aller dans la banque de photosSelon les chiffres officiels, les pertes soviétiques au cours de la Grande Guerre Patriotique furent d’environ 26 millions de personnes. Parmi elles, 8,7 millions de soldats et 13,7 de civils dans les zones occupées.
Sur la photo: la place Rouge dans la matinée du 9 mai 1945.
9 mai 1945: une fête les larmes aux yeux - Sputnik France
6/15
Selon les chiffres officiels, les pertes soviétiques au cours de la Grande Guerre Patriotique furent d’environ 26 millions de personnes. Parmi elles, 8,7 millions de soldats et 13,7 de civils dans les zones occupées.
Sur la photo: la place Rouge dans la matinée du 9 mai 1945.
© Sputnik . Elizaveta Mikulina / Aller dans la banque de photosHabitants de Prague saluant des soldats soviétiques.
9 mai 1945: une fête les larmes aux yeux - Sputnik France
7/15
Habitants de Prague saluant des soldats soviétiques.
© Sputnik . Anatoliy Garanin / Aller dans la banque de photosÀ la fin de la guerre, il n’était pas une famille soviétique qui n’avait perdu un de ses membres sur le front ou dans les zones occupées par les armées allemandes.
Sur la photo: l’artiste soviétique Emmanuel Kaminka durant une représentation dans une rue de Moscou, 9 mai 1945.
9 mai 1945: une fête les larmes aux yeux - Sputnik France
8/15
À la fin de la guerre, il n’était pas une famille soviétique qui n’avait perdu un de ses membres sur le front ou dans les zones occupées par les armées allemandes.
Sur la photo: l’artiste soviétique Emmanuel Kaminka durant une représentation dans une rue de Moscou, 9 mai 1945.
© Sputnik / Aller dans la banque de photosSoldats soviétiques dans le Reichstag, mai 1945.
9 mai 1945: une fête les larmes aux yeux - Sputnik France
9/15
Soldats soviétiques dans le Reichstag, mai 1945.
© Sputnik . Boris Antonov / Aller dans la banque de photosAu total, le nombre de morts dans les pays ayant participé à la Seconde Guerre mondiale s’élève à 71 millions, dont 46 de civils.
Sur la photo: festivités du Jour de la Victoire à Sofia.
9 mai 1945: une fête les larmes aux yeux - Sputnik France
10/15
Au total, le nombre de morts dans les pays ayant participé à la Seconde Guerre mondiale s’élève à 71 millions, dont 46 de civils.
Sur la photo: festivités du Jour de la Victoire à Sofia.
© Sputnik . Anatoliy Garanin / Aller dans la banque de photosYouri Briouchkov, pianiste de la Philharmonie de Moscou, lors d’une représentation sur la place Mayakovsky de Moscou, 9 mai 1945.
9 mai 1945: une fête les larmes aux yeux - Sputnik France
11/15
Youri Briouchkov, pianiste de la Philharmonie de Moscou, lors d’une représentation sur la place Mayakovsky de Moscou, 9 mai 1945.
© AP PhotoFestivités du Jour de la Victoire à Minsk.
9 mai 1945: une fête les larmes aux yeux - Sputnik France
12/15
Festivités du Jour de la Victoire à Minsk.
© Sputnik . Anatoliy Garanin / Aller dans la banque de photosReprésentants de pays étrangers présents à Moscou le 9 mai 1945.
9 mai 1945: une fête les larmes aux yeux - Sputnik France
13/15
Représentants de pays étrangers présents à Moscou le 9 mai 1945.
© Sputnik . Dmitriy Chernov / Aller dans la banque de photosLa Grande Guerre Patriotique dura 3 ans, 10 mois et 17 jours. Elle s’acheva par la victoire complète de l’Union Soviétique et la capitulation de l’Allemagne nazie.
Sur la photo: feu d’artifice sur la place Rouge le Jour de la Victoire, 9 mai 1945.
9 mai 1945: une fête les larmes aux yeux - Sputnik France
14/15
La Grande Guerre Patriotique dura 3 ans, 10 mois et 17 jours. Elle s’acheva par la victoire complète de l’Union Soviétique et la capitulation de l’Allemagne nazie.
Sur la photo: feu d’artifice sur la place Rouge le Jour de la Victoire, 9 mai 1945.
© Sputnik . Mikhail Runov / Aller dans la banque de photosUn premier Acte de capitulation de l’Allemagne nazie fut signé à Reims le 7 mai à 2 heures et 41 minutes (CET). Staline exigea qu’un second acte soit signé dans la nuit du 8 au 9 mai à Karlshorst, dans la banlieue de Berlin. La capitulation de l’Allemagne fut effective le 8 mai à 23 heures et 1 minute (CET). Les dates officielles de la signature de l’Acte de capitulation de l’Allemagne et, conséquemment, du Jour de la Victoire furent donc fixées au 8 mai en Europe et au 9 mai en URSS.
Sur la photo: festivités du Jour de la Victoire près du Bolchoï à Moscou.

9 mai 1945: une fête les larmes aux yeux - Sputnik France
15/15
Un premier Acte de capitulation de l’Allemagne nazie fut signé à Reims le 7 mai à 2 heures et 41 minutes (CET). Staline exigea qu’un second acte soit signé dans la nuit du 8 au 9 mai à Karlshorst, dans la banlieue de Berlin. La capitulation de l’Allemagne fut effective le 8 mai à 23 heures et 1 minute (CET). Les dates officielles de la signature de l’Acte de capitulation de l’Allemagne et, conséquemment, du Jour de la Victoire furent donc fixées au 8 mai en Europe et au 9 mai en URSS.
Sur la photo: festivités du Jour de la Victoire près du Bolchoï à Moscou.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала