Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le parquet se prononce sur le cas du Gilet jaune ayant injurié Alain Finkielkraut

© SputnikLe philosophe Alain Finkielkraut
Le philosophe Alain Finkielkraut - Sputnik France
S'abonner
Le parquet de Paris s’est prononcé mercredi 22 mai sur le Gilet jaune ayant proféré des injures antisémites contre Alain Finkielkraut durant une manifestation dans la capitale en requérant contre lui six mois de prison avec sursis.

Mercredi 22 mai, le parquet de Paris a requis six mois de prison avec sursis contre Benjamin W, un Gilet jaune ayant tenu des propos antisémites à l’encontre du philosophe Alain Finkielkraut en marge de l'acte 14 du mouvement, le 16 février dernier.

L'acte 13 des Gilets jaunes à Paris - Sputnik France
«Agression infâme»: vague de colère face à l'attaque antisémite contre Alain Finkielkraut
Compte tenu des injures en question, le tribunal correctionnel a dénoncé «un antisémitisme qui se cache derrière un antisionisme» bien que l’accusé ait tenté de justifier ses paroles en accusant le philosophe d'être un «sioniste» ou encore un raciste.

La décision sera rendue le 12 juillet prochain. Le parquet a précisé que des investigations étaient en cours afin d’identifier les autres personnes ayant proféré des injures.

Alain Finkielkraut, qui avait de la sympathie pour le mouvement des Gilets jaunes, a été hué et injurié lors de leur 14e mobilisation à Paris.

Benjamin W. apparaissait sur des vidéos en train de crier à l’académicien: «Espèce de sioniste», «grosse merde», «elle est à nous, la France», «sale race», «t'es un haineux et tu vas mourir» ou encore «le Créateur il va te punir». Il a été reconnu par un policier de sa ville, Mulhouse.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала