Trump donne raison à Kim sur «le faible QI» de Joe Biden

© AP Photo / Alex BrandonDonald Trump
Donald Trump - Sputnik France
Donald Trump s’est dit d’accord avec la déclaration de Kim Jong-un sur l'ancien vice-Président américain Joe Biden et a qualifié sa candidature à la présidence de «catastrophe», lors d'un voyage au Japon le 27 mai. Le leader nord-coréen a notamment affirmé que le QI de Biden était «faible».

Lors d'une conférence de presse à Tokyo avec le Premier ministre Shinzo Abe, Donald Trump s’en est pris verbalement à l’ancien vice-Président des États-Unis Joe Biden, reprenant les propos de Kim Jong-un, d’après Bloomberg.

«Kim Jong-Un a déclaré que Joe Biden était un individu au faible QI. Il [Kim Jong-un, ndlr] se réfère probablement au dossier de ce dernier. Je pense que je suis d’accord avec lui à ce sujet», a ironisé le Président américain.

Européennes - Sputnik France
De nombreux Français privés de leur droit de vote à cause d’une «erreur» de registre
En fait, l'agence officielle nord-coréenne KCNA avait qualifié la semaine dernière Joe Biden d'«individu au faible QI, et pire».

Le dirigeant américain est allé encore plus loin à Tokyo ce lundi. «Je peux vous dire que Joe Biden c’était un désastre, son administration avec le président Obama, c'était une catastrophe à bien des égards», a fustigé Trump. «Qu'il s'agisse d’économie, de l’armée ou de la défense, peu importe de quoi on parle. Ils ont eu beaucoup de problèmes. Donc, je ne suis pas un fan de lui», s’est-il justifié.

Le destroyer iranien Damavand - Sputnik France
Un porte-avions US «n’est pas entré dans le golfe Persique par crainte», affirme un commandant iranien
Contacté dans la foulée par Bloomberg, l’équipe de Joe Biden s’est pour le moment abstenue de tout commentaire.

Agé de 76 ans, Joe Biden est largement en tête des sondages pour l'investiture démocrate à l'élection présidentielle américaine.

Donald Trump a récemment multiplié les attaques directes contre lui, le surnommant tour à tour «Joe-Dodo» («Sleepy Joe»), «Le Vicieux» ou «Swampman», en référence à l'un de ses slogans de la campagne «Drain the Swamp» («Curer le marigot»), appelant à débarrasser Washington de ses intrigues et conflits d'intérêt.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала