L’ambassadeur d’Algérie à Tunis pointé du doigt dans une affaire d’octroi de passeports diplomatiques à ses enfants

CC0 / Pixabay / Alger
Alger - Sputnik France
L’ambassadeur algérien en Tunisie aurait fait bénéficier à ses deux enfants de passeports diplomatiques bien qu’ils n’y auraient pas le droit. Selon la presse, ceci aurait suscité la colère des cadres et ambassadeurs du ministère des Affaires étrangères.

L’ambassadeur d’Algérie en Tunisie, Abdelkader Hadjar, aurait procuré des passeports diplomatiques à ses deux enfants, provoquant la colère des cadres du ministère des Affaires étrangères, comme le relaye le site d’information Observ’Algérie.

Ahmed Gaid Salah, le chef de l'armée algérienne - Sputnik France
Pourquoi l’armée algérienne est-elle visée par une campagne de dénigrement?
Selon ce dernier, les cadres du ministère ainsi que des ambassadeurs seraient furieux de ce favoritisme. S. Hadjar et Ch. Hadjar, les enfants du chef de la représentation diplomatique algérienne à Tunis, auraient reçu des passeports diplomatiques, alors que selon la loi en vigueur ils n’y auraient pas droit, vu qu’ils ont dépassé l’âge de 18 ans, explique le site.

Le média poursuit qu’un décret présidentiel datant de 2012 dispose que seuls les garçons de moins de 18 ans ont le droit au passeport diplomatique, et que l’âge n’est pas fixé pour les filles non mariées. Toute délivrance de ce document pour des personnes n’ayant pas le droit d’y bénéficier est sanctionnée par la loi, a-t-il précisé.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала