Assange, à peine capable de parler, a été transféré à l’hôpital de sa prison (images)

© REUTERS / Henry NichollsUne manifestation de soutien à Julian Assange à Londres
Une manifestation de soutien à Julian Assange à Londres - Sputnik Afrique
Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange, dont l’état de santé inquiète les responsables de ce site d’information, a été transféré à l’hôpital de la prison britannique de Belmarsh, son avocat note qu’il parle à peine.

Julian Assange a été transféré à l’hôpital pénitentiaire de la prison de Belmarsh. Le site WikiLeaks s’est dit profondément préoccupé par son état de santé et a signalé dans un communiqué que sa santé s’était gravement détériorée après ces sept années passées à l’ambassade équatorienne dans des conditions «incompatibles avec les droits de l’Homme basiques».

L’avocat de M.Assange, Per Samuelson, a indiqué que vendredi dernier l’état de santé de celui-ci était tel qu’il «était impossible de mener avec lui une conversation normale».

«Au cours des sept semaines passées à Belmarsh, sa santé a continué à se détériorer, il a fortement maigri. La décision des autorités de la prison de le transférer à l’hôpital en dit long», a communiqué WikiLeaks.

Jeudi 30 mai, des partisans de Julian Assange se sont rassemblés devant le tribunal londonien de Westminster, où va débuter une audience dans le cadre de l’affaire.

«Les États-Unis, le Royaume-Uni, bas les pattes devant Assange», scandent ses partisans en brandissant des photos de lui. 

«Non à l’extradition! Liberté! Liberté à la presse! Liberté à Julian Assange!», réclament-ils également.

© Sputnik . Lourdes GómezDes partisans de Julian Assange se sont rassemblés devant le tribunal londonien de Westminster
Des partisans de Julian Assange se sont rassemblés devant le tribunal londonien de Westminster - Sputnik Afrique
Des partisans de Julian Assange se sont rassemblés devant le tribunal londonien de Westminster

Margarita Simonian - Sputnik Afrique
La rédactrice en chef de Sputnik rend hommage à Assange, «le plus grand journaliste de son temps»
Le fondateur de WikiLeaks, 47 ans à ce jour, a été arrêté le 11 avril à l'ambassade d'Équateur à Londres où il s'était réfugié durant sept ans à la suite d'une demande d'extradition des États-Unis.

Il a été condamné au début du mois de mai à près d'un an de prison par la justice britannique pour violation des termes de sa liberté conditionnelle lorsqu'il s'était réfugié à l'ambassade d'Équateur en 2012. Si Julian Assange est reconnu coupable, il risque aux États-Unis une peine cumulée de 175 ans de prison.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала