Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Téhéran peut négocier si son interlocuteur lui témoigne du respect, selon Rohani

© Sputnik . Aleksey Nikolsky / Aller dans la banque de photosHassan Rohani
Hassan Rohani  - Sputnik France
S'abonner
L’Iran est disposé à tenir des pourparlers si une autre partie fait preuve de respect et suit les normes internationales, a déclaré le Président iranien, Hassan Rohani. Cependant, le pays n’accepte pas d’ordres ayant pour but de forcer les négociations.

Le Président iranien, Hassan Rohani, a déclaré que Téhéran était disposé à engager des pourparlers si son interlocuteur montrait du respect et se comportait de manière conforme aux règles internationales, mais pas s’il donnait l'ordre de mener des négociations, a affirmé l'agence de presse iranienne Fars New Agency.

«Nous sommes pour la logique et les pourparlers si (l’autre partie) s’assoit à la table des négociations avec respect en suivant les règles internationales, et non si elle donne l’ordre de négocier», a précisé Rohani.

l’UE, nouvelles sanctions contre l'Iran - Sputnik France
L’Iran dévoile un bunker souterrain secret et le lancement d'un missile (vidéo)
Cette déclaration survient après que le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré que Washington devrait remplir à nouveau ses obligations relatives à l'accord sur le nucléaire, dont il s'est retiré l'année dernière, pour pouvoir assurer des négociations constructives.

Le guide suprême de la Révolution islamique, l'ayatollah Ali Khamenei, a souligné le 29 mai que l’Iran ne négocierait pas avec les États-Unis. Cependant, Rohani n'a pas exclu la possibilité de tenir des pourparlers avec les États-Unis en cas d’annulation des sanctions contre Téhéran et de renoncement à sa politique d’«oppression» de l’Iran.

In this photo released by the official website of the office of the Iranian Presidency, a fighter jet flies over Iranian flags during the army parade commemorating National Army Day in front of the shrine of the late revolutionary founder Ayatollah Khomeini, just outside Tehran, Iran, Thursday, April 18, 2019 - Sputnik France
Téhéran tend la main à ses voisins du Golfe sur fond de tensions avec les USA
En même temps, Donald Trump a souligné qu'il était ouvert aux négociations avec l'Iran, si le pays manifestait un tel désir. Le Département d'État américain a affirmé que Washington n'était pas opposé à l’emploi de médiateurs pouvant présenter sa position lors de ce dialogue.

Ces dernières semaines, les États-Unis ont renforcé leur présence au Moyen-Orient. Les nouveaux déploiements américains dans la région comprennent un groupe de frappe de porte-avions, des missiles Patriot, des bombardiers B-52 et des chasseurs F-15, selon le Pentagone.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала