Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Sortir sans accord et sans payer 45 milliards d’euros, ces conseils de Trump à Londres

© AP Photo Donald Trump
 Donald Trump  - Sputnik France
S'abonner
Le Président américain a déclaré que le Royaume-Uni devait refuser de payer la facture de son divorce avec l'UE, laquelle s’élèverait à un montant d’environ 45 milliards d'euros, et de quitter la table des négociations si Bruxelles ne répondait pas aux attentes de Londres sur le Brexit.

Dans un entretien accordé au Sunday Times à la veille de sa visite de trois jours au Royaume-Uni, le Président américain s’est exprimé au sujet des négociations sur le Brexit, soulignant la nécessité pour le Royaume-Uni de quitter l’UE cette année. «Ils doivent en finir. Il faut qu'ils bouclent l'accord», a-t-il déclaré.

un milkshake (image d'illustration) - Sputnik France
Le leader du parti du Brexit Nigel Farage se voit aspergé de milkshake banane (images)
Si les Britanniques n'obtiennent pas ce qu'ils veulent, M. Trump a conseillé de quitter la table des négociations sans accord. «Si vous n'obtenez pas un accord équitable, vous partez», a-t-il insisté, proposant d’envoyer Nigel Farage, fervent partisan du Brexit, mener les négociations à Bruxelles car il a «beaucoup à offrir» et pourrait grandement aider dans les discussions.

Le Président américain a conseillé en outre de ne pas payer la facture du divorce avec l'UE, qui devrait s’élever à environ 45 milliards d'euros.

Le Parti du Brexit de Nigel Farage a largement remporté les élections européennes de la fin mai au Royaume-Uni, devant les libéraux-démocrates pro-européens, profitant du mécontentement suscité par l’échec de la Première ministre conservatrice Theresa May dans les négociations.

US President Donald Trump before the start of the G20 summit in Buenos Aires (File photo). - Sputnik France
Trump annoncera sa candidature pour un second mandat
Initialement, le Royaume-Uni ne devait pas participer au scrutin européen mais le Brexit, qui était fixé au 29 mars dernier, a été repoussé à deux reprises et doit désormais avoir lieu le 31 octobre prochain au plus tard.

Faute d'avoir réussi à faire voter l’accord de retrait qu’elle avait négocié avec l'UE en novembre dernier, Mme May a annoncé sa démission. Le processus de désignation de son successeur débutera dans la semaine du 10 juin.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала