Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un détenu frappe un surveillant et en saisit un autre par la gorge pour l’entraîner dans sa cellule

© Sputnik . Alexey Filippov / Aller dans la banque de photosUne prison (photo d'illustration)
Une prison (photo d'illustration) - Sputnik France
S'abonner
Un détenu du centre pénitentiaire d’Aiton a attaqué vendredi 31 mai deux surveillants, saisissant l’un par la gorge pour l’entraîner au fond de sa cellule et frappant l’autre, selon un communiqué du syndicat de surveillants UFAP-UNSA Justice qui souligne en outre les frais élevés engendrés par la surveillance de tels individus.

Le syndicat de surveillants UFAP-UNSA Justice a dénoncé dans un communiqué «les frais» importants engendrés par les détenus violents suite à l’attaque de deux surveillants par un prisonnier le 31 mai.

Les faits se sont déroulés dans le centre pénitentiaire d’Aiton, lorsqu’un individu «défavorablement connu» des services a refusé un changement de cellule et a agressé deux surveillants.

Prison - Sputnik France
Un détenu a jeté de l’huile bouillante sur une surveillante au Mans
Le prisonnier a ainsi saisi l’un des fonctionnaires à la gorge et l’a repoussé au fond de sa cellule, assénant par ailleurs un coup de poing au visage de l’autre.

Par la suite, les surveillants ont réussi à l’extraire de force de sa cellule et à le maîtriser avant de le placer en prévention au quartier disciplinaire.

Ce n’était pas la première fois que ce prisonnier se montrait agressif, a souligné le syndicat en précisant qu’il avait déjà passé un mois au quartier disciplinaire, ce qui avait entraîné des coûts élevés.

«Arrêtons les frais», a appelé l’UFAP-UNSA Justice en exigeant le transfert du détenu.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала