Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Agressivité inédite»: le New York Times relate des cyberattaques US visant la Russie

© Sputnik . Natalia Seliverstova / Aller dans la banque de photosCyberattaque
Cyberattaque - Sputnik France
S'abonner
Ces derniers temps, la partie américaine a intensifié ses cyberopérations visant le réseau électrique russe, affirme le New York Times qui se réfère à des sources gouvernementales.

Les États-Unis ont intensifié leurs efforts en vue d’introduire des logiciels malveillants dans les réseaux numériques russes qui assurent l’approvisionnement du pays en électricité, rapporte samedi le New York Times citant des sources au sein de l’administration américaine.

Moscow Kremlin - Sputnik France
Le Kremlin dénonce des cyberattaques «permanentes» de l’Europe et des USA contre la Russie
Selon les interlocuteurs du journal, de tels efforts sont entrepris par la partie américaine «depuis 2012 au moins».

«Pourtant, aujourd’hui, la stratégie américaine est devenue plus offensive, avec l’introduction de maliciels paralysants dans les systèmes russes à une profondeur et avec une agressivité inédites. Cela a pour objectif d’envoyer un signal à la Russie ainsi que de se préparer à mener des cyberattaques en cas de conflit majeur entre Washington et Moscou», relate le New York Times.

Site de défense antimissile américain (image d'illustration) - Sputnik France
Un rapport révèle une vulnérabilité aux cyberattaques de sites US de missiles balistiques
Le quotidien souligne que les partisans d’une approche dure à l’égard de la Russie estiment que de telles démarches auraient dû être réalisées «il y a longtemps».

Contactés par le journal, des officiels du Conseil de sécurité nationale des États-Unis (NSC) se sont abstenus de tout commentaire mais n’ont exprimé aucune préoccupation quant aux intentions du New York Times de dévoiler les informations en question. Le journal suppose ainsi que certaines de ces opérations avaient été réalisées de manière que la Russie en prenne conscience.

«Or, ces démarches sont susceptibles d’escalader la guerre froide numérique quotidienne en cours entre Washington et Moscou», conclut le quotidien.

Le Président Donald Trump a pour sa part démenti les rapports du journal, accusant les «médias corrompus» de relater «n’importe quoi» et les qualifiant de «lâches» et «ennemis du peuple».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала