Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un clivage au sein des Insoumis concernant le droit de se baigner en burkini?

© Sputnik . Irina Kalachnikova / Aller dans la banque de photosDes affiches avec le logo de la France insoumise à Paris
Des affiches avec le logo de la France insoumise à Paris - Sputnik France
S'abonner
Invité sur BFM TV, le député LFI Adrien Quatennens a qualifié de «provocation» la dernière action de plusieurs musulmanes visant à revendiquer leur droit de porter le burkini dans les piscines municipales. Dans le même temps, Les Jeunes insoumis.es de Grenoble ont soutenu cette idée.

Le nouveau coordinateur de La France insoumise, Adrien Quatennens, a dénoncé le 25 juin sur le plateau de BFM TV la deuxième action de «désobéissance civique» organisée le 23 juin à Grenoble par l’Alliance Citoyenne et visant à revendiquer le droit des musulmanes de se baigner en burkini.

«Je vous dis très clairement qu’il y a une provocation parce que le burkini est une caractéristique d’un intégrisme religieux», a déclaré le député.

Néanmoins, cet avis n’est pas partagé par le groupe Les Jeunes insoumis.es de Grenoble, qui ont signé un communiqué commun avec plusieurs associations, syndicats et partis politiques dont Les Jeunes communistes de l’Isère et l’Union Nationale des Étudiants de France (UNEF).

Dans ce document, ils apportent leur soutien à l’Alliance Citoyenne en prônant «l’accès au service public pour tous et toutes». Ils ont aussi dénoncé l’assimilation du choix «de porter le voile par les musulmanes à l’islamisme politique».

Le 23 juin, une dizaine de femmes portant des burkinis et accompagnées de militants de l’Alliance Citoyenne ont pénétré dans une piscine municipale de Grenoble. Il s’agit de la deuxième opération de ce genre. En mai, des femmes soutenues par cette même association citoyenne avaient déjà investi une autre piscine municipale de la ville.

Commentant cette action, le Premier ministre français a appelé à respecter «des règles sur les tenues qui doivent être utilisées pour venir se baigner»  dans les piscines municipales en estimant qu’«aucune conviction religieuse ne peut venir faire obstacle au respect de ces règles».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала