Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Medvedev en France: vers une réinitialisation des relations franco-russes?

S'abonner
La récente visite en France de Dmitri Medvedev, Premier ministre russe, marque-t-elle le début d’un réchauffement de la relation franco-russe? En plus d’intérêts communs, les deux pays pourraient utilement jouer les médiateurs dans des crises mondiales, comme celles de l’Iran. Pascal Boniface, directeur de l’IRIS, analyse ces perspectives.

Le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, s’est récemment rendu en France, notamment au Havre. Il s’agissait du premier voyage d’un haut responsable russe depuis la visite du Président Poutine à Versailles en 2017. Malgré les tensions qui continuent à creuser entre l’Est et l’Ouest, Medvedev a rencontré son homologue français, Édouard Philippe.

Une remise à plat des relations Est-Ouest pourrait-elle passer par Paris? La volonté semble exister des deux côtés, à en juger par ce qui s’est dit lors de cette visite. Édouard Philippe a souligné la nécessité d’un nouvel espace de dialogue avec la Russie. Medvedev a dit que le gel des voies de communication serait le pire des cas. Qu’est-ce qui a nui aux relations entre ces deux grands pays européens lors de ces dernières années? Et qu’est-ce qui a ramené les deux parties à renouer le dialogue?

Les nations n’ont pas d’amis, mais des intérêts. Un rapprochement est évidemment dans l’intérêt des deux pays, mais quel but poursuit chaque capitale? Qu’est-ce que chacun cherche concrètement en ce moment? Il semble qu’au moins un dossier qui domine la scène internationale en ce moment, sur lequel la France et la Russie pourraient intervenir avec une certaine objectivité, serait celui des tensions croissantes entre les États-Unis et l’Iran. La France et la Russie ont chacune l’oreille de l’une des parties prenantes. Mais nouvelle ère de coopération franco-russe est-elle vraiment possible à l’heure actuelle? Et quels obstacles faudra-t-il surmonter? Pour répondre à ces questions, le Désordre mondial reçoit Pascal Boniface, directeur de l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS).

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала