«Isolement et sanctions»: Mike Pompeo répond à la décision «nucléaire» de Téhéran

© Sputnik . Vladimir Fedorenko  / Aller dans la banque de photosMaison-Blanche
Maison-Blanche  - Sputnik France
Washington a à son tour commenté l’annonce iranienne sur l’augmentation du taux d’enrichissement de son uranium, promettant de nouvelles sanctions ainsi qu’encore plus d’isolement.

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a promis de nouvelles sanctions et l’isolement de l’Iran, réagissant ainsi au développement du programme nucléaire iranien.

«Le dernier élargissement du programme nucléaire iranien mènera à plus d’isolement et de sanctions. Les pays devraient rétablir le standard d’absence totale d’enrichissement de l’uranium pour le programme nucléaire iranien», a-t-il indiqué sur Twitter.

​Et d’ajouter que l’Iran doté «d’armes nucléaires» présentera un danger encore plus important pour le monde.

Enrichissement au-dessus de la limite fixée par l’accord nucléaire

Le Kremlin de Moscou - Sputnik France
Moscou commente l’annonce de l’Iran sur l’enrichissement de son uranium
L'Iran a annoncé plus tôt dans la journée de dimanche qu'il commençait à enrichir de l'uranium à un niveau au-dessus de la limite fixée par l'accord de Vienne sur son programme nucléaire conclu en 2015 et a dit pouvoir s'affranchir d'autres obligations dans 60 jours.

Les mesures adoptées par Téhéran constituent un des éléments de la riposte iranienne à la décision annoncée en mai 2018 par Donald Trump de sortir unilatéralement son pays de cet accord et de rétablir les sanctions américaines contre l'Iran qui avaient été levées en vertu du Plan d'action global commun (JCPoA).

Accord nucléaire

Paris  - Sputnik France
Suite à l’annonce sur l’uranium iranien, Paris appelle Téhéran à respecter l’accord nucléaire
L'accord de Vienne a été conclu entre l'Iran et le groupe dit P5+1 (Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) après 12 ans de crise autour du programme nucléaire iranien.

Par ce texte, l'Iran s'engage à ne pas se doter de la bombe atomique et à limiter drastiquement ses activités nucléaires en échange de la levée de sanctions internationales qui asphyxiaient son économie.

En vertu de l'accord, l'Iran peut enrichir de l'uranium jusqu'à 3,67%, soit bien en dessous des quelque 90% nécessaires pour produire une arme nucléaire.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала