Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le capitaine et un officier du pétrolier iranien arrêtés à Gibraltar, selon la police

© REUTERS / UK Ministry of DefenceOil supertanker Grace 1, that's on suspicion of carrying Iranian crude oil to Syria, is seen in waters of the British overseas territory of Gibraltar, historically claimed by Spain, July 4, 2019
Oil supertanker Grace 1, that's on suspicion of carrying Iranian crude oil to Syria, is seen in waters of the British overseas territory of Gibraltar, historically claimed by Spain, July 4, 2019 - Sputnik France
S'abonner
La police de Gibraltar a annoncé avoir interpellé le capitaine et un officier du pétrolier iranien Grace 1, a annoncé la presse locale. Les deux ont été interrogés, sans qu’aucune décision ne soit encore prise. L’interpellation a été motivée par des violations de sanctions européennes à l'encontre de la Syrie.

Le capitaine du pétrolier iranien Grace 1 arraisonné par les autorités de Gibraltar et son second ont été arrêtés jeudi dans l’après-midi par la police du territoire britannique, a indiqué le quotidien Gibraltar chronicle, relayant la police.

Les deux ont subi un interrogatoire, mais n’ont pas encore été inculpés. L’arrestation a suivi une perquisition du navire lors de laquelle des documents et appareils électroniques ont été saisis, précise le quotidien.

«L’enquête se poursuit toujours et [le pétrolier] Grace 1 reste saisi», a annoncé la police dans un communiqué.

Le navire a été saisi par la Grande-Bretagne à la demande des États-Unis, a déclaré le ministre espagnol des Affaires étrangères par intérim, Josep Borrell. Dans un communiqué, le gouvernement de Gibraltar, territoire britannique situé à la pointe sud de l'Espagne, a affirmé que, selon ses estimations, les cuves du Grace 1 pouvaient contenir du pétrole destiné à la raffinerie syrienne de Banyas.

En réaction, Téhéran a convoqué l'ambassadeur du Royaume-Uni en Iran pour dénoncer «l'interception illégale d'un pétrolier iranien», selon un porte-parole des Affaires étrangères iraniennes. Il a également démenti les accusations à son encontre et a dénoncé une une «piraterie en mer» de Londres.

D'une capacité de 300.000 tonnes, le Grace 1 bat pavillon panaméen et est exploité par la compagnie IShips Management Pte Ltd, basée à Singapour, d’après les banques de données du transport maritime.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала