Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un deuxième navire de guerre britannique aurait mis le cap sur le Golfe

S'abonner
Dans le contexte du regain de tensions dans le Golfe persique, Londres y envoie un destroyer lance-missiles qui se joindra à la frégate HMS Montrose croisant déjà dans ces eaux, affirme Sky News.

Après avoir accusé l’Iran d’avoir tenté de bloquer son pétrolier dans le Golfe persique, le Royaume-Uni a pris la décision d’envoyer un deuxième navire de guerre dans la région, rapporte la chaîne de télévision britannique Sky News, citant des sources proches du dossier.

Une vedette des Royal Marines britanniques se dirige vers le pétrolier Grace 1 - Sputnik France
L’Iran dénonce une «piraterie en mer» de Londres après la saisie d’un de ses pétroliers
Selon ses informations, il s’agit du destroyer lance-missiles de classe Type 45 HMS Duncan, en renfort de la frégate HMS Montrose déjà présente dans la zone concernée. Il ne fera toutefois pas partie de l’éventuelle coalition maritime internationale voulue par Washington afin de garantir la liberté de navigation dans le Golfe, souligne la chaîne.

Dans le même temps, l’agence de presse Reuters, se référant à une source sécuritaire, relate que la Grande-Bretagne ne compte pas assigner une escorte militaire à tous ses navires de commerce traversant le détroit d'Ormuz.

Regain de tensions dans le Golfe

Détroit d'Ormuz - Sputnik France
Incident dans le Golfe: «Si l’Iran avait voulu s’emparer de ce pétrolier, il l’aurait fait»
Jeudi 11 juillet, Londres a déclaré que trois navires de guerre iraniens avaient tenté de bloquer la veille le passage d’un pétrolier britannique par le détroit d’Ormuz, à l’entrée du Golfe, mais qu’ils s’étaient retirés à la suite d’avertissements lancés par un bâtiment de la Royal Navy présent dans le secteur.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a pour sa part jugé les informations britanniques «sans valeur». Dans le même temps, le général américain Mark Milley a fait savoir que les États-Unis envisageaient de former une coalition internationale pour escorter les navires de commerce dans le Golfe.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала