De la prison ferme pour un homme qui a caillassé un fourgon de police à Lyon

Un homme qui avait jeté des pierres en direction d’un fourgon de police à Lyon en marge de l’acte 14 des Gilets jaunes, a été condamné à une peine de prison, annoncent les médias.

Le tribunal correctionnel de Lyon a condamné un homme, qui avait participé à une attaque contre un fourgon de police le 16 février sur l’autoroute A7, à une peine de deux ans de prison dont huit mois ferme, annoncent les médias.

Gilets jaunes et police - Sputnik Afrique
Fourgon de CRS attaqué à Lyon: des Gilets jaunes comparés à des «sauvages» par Nunez
​L’agresseur, qui a été identifié quatre mois après les faits par les agents de la sûreté départementale du Rhône, a été condamné pour «violences avec arme et en réunion sur personnes dépositaires de l’autorité publique».

Des dizaines de casseurs avaient envahi l’autoroute A7 et jeté des pierres en direction d’un fourgon de police de la CRS autoroutière Rhône-Alpes de Chassieu, qui avait été bloqué dans un embouteillage le 16 février en marge de l'acte 14 des Gilets jaunes à Lyon.

Deux policiers se trouvant à l’intérieur du véhicule ont filmé la scène, témoignant ainsi des violences contre les forces de l’ordre.

​Terrifiée, la jeune policière au volant n’a pas pu retenir ses larmes, murmurant qu’elle avait peur. Le fourgon de police caillassé a subi des dommages importants.

​L’un des CRS présent à bord du véhicule lors de cette scène a plus tard indiqué à BFM TV que ce n’étaient pas des Gilets jaunes mais des casseurs cagoulés qui étaient à l’origine de l’attaque.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала