Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un navire UK a essayé d'empêcher l'Iran d'arraisonner le pétrolier sous pavillon UK, selon un représentant des Pasdaran

© AP Photo / Vahid SalemiUne vedette des Gardiens de la révolution passe à côté d'un pétrolier (photo d'archive)
Une vedette des Gardiens de la révolution passe à côté d'un pétrolier (photo d'archive) - Sputnik France
S'abonner
Le bâtiment de guerre du Royaume-Uni qui accompagnait le pétrolier arraisonné par l’Iran a tenté d’empêcher l’opération, selon la chaîne de télévision Al-Arabiya qui se réfère à un représentant du Corps des Gardiens de la révolution islamique.

Le pétrolier arraisonné par l’Iran, battant pavillon britannique, était accompagné d’un bâtiment de guerre du Royaume-Uni qui a tenté d’empêcher l’opération, a annoncé la chaîne de télévision Al-Arabiya, citant un représentant du Corps des Gardiens de la révolution islamique.

Selon lui, «un navire de guerre [britannique, ndlr] escortait le pétrolier sous pavillon britannique et a essayé d’empêcher l’arraisonnement de celui-ci».

L’agence de presse iranienne Fars a dans le même temps posté une vidéo sur Twitter montrant plusieurs vedettes iraniennes près du pétrolier Stena Impero et des Gardiens de la révolution hélitreuillés sur le pont du navire.

L’agence IRNA a annoncé le 19 juillet que les Gardiens de la révolution avaient arraisonné le pétrolier britannique Stena Impero dans le détroit d'Ormuz «pour violation des règles internationales». Au total, 23 marins se trouvent à bord du bateau, dont trois Russes, d'après Northern Marine Management Ltd, qui gère le pétrolier.

Le pétrolier britannique Stena Impero - Sputnik France
Une vidéo du pétrolier britannique Stena Impero arraisonné par l'Iran mise en ligne
Le Stena Impero a été saisi quelques heures après la décision de la Cour suprême de Gibraltar de prolonger de 30 jours l'immobilisation le 4 juillet du Grace 1, un pétrolier iranien arraisonné par la police et les douanes de Gibraltar, assistées d'un détachement de Royal Marines britanniques, sur consigne des États-Unis.

Après l'épisode du Grace 1, le guide suprême de la Révolution islamique, l’ayatollah Ali Khamenei, avait notamment promis que l’Iran y répondrait «au moment et à l'endroit opportuns», sans donner plus de précisions.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала