Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Il percute son agresseur et le traîne sur 30 mètres avec sa voiture

© Photo Pixabay/Free-PhotosUn téléphone portable (image d'illustration)
Un téléphone portable (image d'illustration) - Sputnik France
S'abonner
Un guet-apens impliquant une vente de téléphones a viré au drame à Dourges. Un homme de 20 ans a été renversé par le conducteur d’une voiture et traîné sur une trentaine de mètres. Il est mort à l’hôpital des suites de ses blessures.

Un automobiliste a percuté un homme et l’a traîné sur 30 mètres, vendredi 19 juillet, vers 21 heures, à Dourges dans le Pas-de-Calais, rapporte La Voix du Nord.

D’après les premiers éléments de l’enquête, l’incident a eu lieu suite à un conflit entre deux hommes. Le conducteur a fauché volontairement la victime avec sa Volkswagen Golf.

Les pompiers, venus sur place, ont porté secours à la jeune victime de 20 ans dans un état critique qui souffrait d’un violent traumatisme crânien. L’homme renversé a été hospitalisé, mais il n’a pas survécu et est décédé, samedi 20 juillet au soir, à l’hôpital.

Selon le quotidien, les policiers ont arrêté le suspect et l’ont placé en garde à vue.

Fil des événements de la soirée

Grâce aux auditions de l’automobiliste interpellé, les enquêteurs ont pu déterminer le fil des événements de la soirée. Le propriétaire de la Volkswagen a d’abord vu une annonce pour la vente de deux téléphones portables récents. Ensuite, il a pris un rendez-vous avec le vendeur à la gare de Dourges, en soirée. Arrivé sur les lieux, il a suivi le vendeur et a découvert que la transaction était en fait un piège car une seconde personne vêtue de noir avec une capuche et un foulard l’attendait.

Véhicules de police  - Sputnik France
Un policier traîné sur 200 mètres par un conducteur près des Champs-Élysées
Le conducteur a décidé de prendre la fuite, mais les deux hommes lui sont tombés dessus. Ils lui ont asséné des coups de poing et coups de pied à la tête, l’arrosant aussi de gaz lacrymogène. Les assaillants sont partis après avoir pris le sac de la victime qui contenait 1.400 euros. L’un des agresseurs a été renversé lorsque la victime a tenté de les rattraper. Le conducteur assure ne pas avoir voulu le faucher.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала