Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le fils du défunt Président tunisien nomme l'éventuelle cause de son décès

© AFP 2021 LIONEL BONAVENTURE Tunis
 Tunis  - Sputnik France
S'abonner
Le fils du défunt Président de la Tunisie Béji Caïd Essebsi a nommé l'éventuelle cause de son décès, a annoncé la chaîne de télévision Nessma.

Le Président tunisien Béji Caïd Essebsi est décédé des suites d'une intoxication alimentaire, a déclaré son fils Hafez Caïd Essebsi cité par la chaîne de télévision Nessma.

Selon le fils du défunt chef d'État, M.Essebsi a été hospitalisé à la suite d'un sérieux malaise provoqué par une intoxication alimentaire.

Béji Caïd Essebsi, au pouvoir depuis 2014, s'est éteint ce jeudi 25 juillet à l'âge de 92 ans, à l'hôpital militaire de Tunis. Son décès a été annoncé le jour, habituellement marqué par un discours du chef de l’État, où la Tunisie célèbre la proclamation de la République survenue en 1957.

Béji Caïd Essebsi - Sputnik France
La présidence tunisienne annonce la mort de Béji Caïd Essebsi
Ces derniers mois, le Président avait été hospitalisé à plusieurs reprises. Il est apparu en public seulement deux fois depuis la fin de sa précédente hospitalisation, laquelle date du 1er juillet.

Le Premier ministre tunisien Youssef Chahed a proclamé sept jours de deuil national.

Emmanuel Macron salue la mémoire du Président Essebsi

Le Président Macron a rendu hommage au Président Essebsi dans un communiqué, le qualifiant d'ami de la France et de «dirigeant courageux».

«Le Président de la République présente à la famille du Président Béji Caïd Essebsi ses sincères condoléances. Au peuple tunisien, il exprime en ce jour l’amitié du peuple français et son soutien dans cette épreuve. La France perd un ami et la République tunisienne un dirigeant courageux», a notamment indiqué le Président Macron.

L'élection présidentielle a été avancée en Tunisie

Béji Caïd Essebsi était le plus vieux dirigeant du monde en exercice. Il avait déclaré qu'il ne présenterait pas sa candidature à la prochaine présidentielle programmée pour novembre, soulignant qu'une personne plus jeune devrait diriger le pays.

Selon le président de l'Instance supérieure indépendante des élections (ISIE), l'élection présidentielle, prévue initialement pour le 17 novembre, sera avancée à la suite du décès du chef d'État.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала