La Royal Navy protégerait les navires britanniques des attaques iraniennes dans le détroit d'Ormuz

© AP Photo / UK Ministry of DefenceLa frégate britannique HMS Montrose
La frégate britannique HMS Montrose - Sputnik France
La Royal Navy doit accompagner les navires battant pavillon britannique dans le détroit d'Ormuz afin de les protéger contre les attaques iraniennes, selon Sky News.

Sky News indique avoir appris que la Royal Navy devrait accompagner les navires britanniques dans le détroit d'Ormuz pour les protéger contre les attaques iraniennes, ajoutant que le ministère des Transports avait recommandé aux entreprises de transport maritime de lui transmettre un préavis relatif à leurs projets de navigation dans la région.

Selon Sky News, la frégate HMS Montrose a effectué sa première mission d’escorte dans la nuit du mercredi 24 au jeudi 25 juillet.

Naviguer en convoi ou individuellement

Les navires pourraient former des convois ou être accompagnés individuellement en fonction du nombre de passagers à bord, selon les sources de la chaîne de télévision.

D’après le média, cette décision intervient face à la menace pour la sécurité des navires battant pavillon britannique et suite à la saisie vendredi 19 juillet du pétrolier Stena Impero par l’Iran dans le détroit d’Ormuz.

Tensions dans le détroit d’Ormuz

This handout photo received on July 19, 2019 courtesy of Nico Kemps shows the Stena Impero, a British-flagged tanker, off the coast of Amsterdam on December 26, 2018. - Sputnik France
L'Iran se dit prêt à différents scénarios après la saisie du pétrolier britannique
Le 19 juillet, l’Iran a arraisonné le pétrolier britannique Stena Impero. Selon les autorités maritimes iraniennes, le bateau saisi «avait menacé la sécurité maritime» dans le détroit d'Ormuz, par où transite un cinquième de la production mondiale de pétrole.

Le 4 juillet, le pétrolier iranien Grace 1 avait été saisi par les Royal Marines au large de Gibraltar. Londres a justifié cet acte en affirmant que le bateau transportait du pétrole destiné à la Syrie, en violation de sanctions internationales, ce que Téhéran dément.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала