Après l’allocution de Philippe, l'avocate de la famille de Steve évoque une «affaire d'État»

© AFP 2022 SEBASTIEN SALOM-GOMISUne femme au bord de la Loire
Une femme au bord de la Loire - Sputnik France
Considérant que la prise en main par l’exécutif de l’affaire révèle «un moment politique très compliqué sur les interventions policières», l’avocate de la famille de Steve Maia Caniço, dont le corps a été repêché le 29 juillet dans la Loire, estime qu’après l’intervention d’Édouard Philippe cela devient une «affaire d’État».

L'avocate de la famille de Steve Maia Caniço s'est déclarée mardi soir «étonnée» de la prise de parole du Premier ministre après la découverte du corps du jeune homme disparu lors de la Fête de la musique à Nantes, ce qui l'amène à évoquer une «affaire d'État», informe l’AFP.

«Je suis tout à fait étonnée que le Premier ministre ait pris la parole aujourd'hui. On annonçait plutôt une prise de parole du ministre de l'Intérieur pour qu'il donne connaissance des conclusions du rapport de l'IGPN (Inspection générale de la police nationale, ndlr). Le Premier ministre lui-même prend la parole, clairement, l'affaire devient une affaire d'État», a déclaré à l'AFP Me Cécile de Oliveira.

«Clairement, cette prise en main par l'exécutif d'une affaire qui est confiée à un juge d'instruction me paraît être révélateur d'un moment politique très compliqué sur les interventions policières», cite l’agence les propos de l'avocate.

Le Président Emmanuel Macron, le maire de Gréoux-les-Bains Paul Audan, et le ministre de l'Intérieur Minister Christophe Castaner à Gréoux-les-Bains - Sputnik France
Mort de Steve: la goutte de sang qui fera déborder le vase des violences policières?
Ce rapport de l'IGPN n'établit pas «de lien entre l'intervention des forces de police et la disparition» du jeune homme, selon M.Philippe, ce qui, pour la famille de Steve Maia Caniço, est "difficile à entendre"», a expliqué Me de Oliveira.

«Je crois que, au-delà d'être un fait divers, une affaire sensible, une affaire d'État, pour la famille, c'est le jour de l'annonce de la mort de leur fils (...) je leur souhaite de pouvoir avoir aussi du silence et du recueillement», a-t-elle déclaré quelques heures après l'identification du corps de l'animateur périscolaire de 24 ans, au lendemain de sa découverte dans la Loire.

«Il n'y a pas, à ce stade, à écarter une quelconque responsabilité de qui que ce soit. Il y a à continuer à enquêter, à instruire dans des conditions sereines et indépendantes et secrètes, comme la justice peut le faire», a-t-elle encore ajouté.

Enquête pour «homicide involontaire»

Un véhicule de police stationné près du lieu où le corps, probablement celui de Steve, a été retrouvé - Sputnik France
Une «fontaine de sang» coule en deuil de la mort de Steve à Nantes – vidéo
Une enquête pour «homicide involontaire» a été ouverte le 30 juillet après que le corps «en état de décomposition avancée» de Steve Maia Caniço a été retrouvé.

L’animateur périscolaire de 24 ans n'avait plus donné de signe de vie depuis qu'il s'était rendu avec des amis à un concert conclu par une intervention controversée des forces de l'ordre en bord de Loire.

Disparu lors d'échauffourées

La soirée techno organisée dans le cadre de la Fête de la musique s’est terminée dans la nuit du 21 au 22 juin par des échauffourées entre participants et policiers venus exiger l'arrêt de la musique sur le quai Wilson, un endroit sans parapet de l'île de Nantes. De nombreux participants ont affirmé avoir été aveuglés par un nuage de gaz lacrymogène. Pris de panique, ils sont tombés dans le fleuve.

La police affirme de son côté qu'il n'y a eu «aucune charge» des forces de l'ordre, malgré le fait qu’elles ont été visées par des projectiles.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала