Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Cette vitamine et ses dérivés qui protègent contre le cancer de la peau

CC0 / Pexels / Une femme
Une femme  - Sputnik France
S'abonner
La vitamine A et des substances présentes dans la peau des poivrons, des tomates, des feuilles d’épinard et de chou frisé, et dans la pulpe de carotte diminuent considérablement le risque de développer un cancer de la peau, affirment des médecins dans un article publié dans la revue JAMA Dermatology.

Dans un effort de lutte contre le cancer, les chercheurs essayent sans relâche d’établir des produits toujours plus efficaces. Selon un article apparu dans la revue JAMA Dermatology, la vitamine A et ses dérivés sont cette nouvelle «découverte» capable de faire face aux formes les plus agressives du cancer de peau.

Deux projets d’envergure

Cellules de cancer - Sputnik France
Des cellules artificielles permettant de guérir du cancer mises au point
Pour tirer de telles conclusions, des spécialistes ont analysé les données recueillies par les services sociaux et médicaux américains dans le cadre de deux projets d’envergure entre 1976 et 2012.

«La vitamine A et ses dérivés sont importants pour la croissance et le fonctionnement des cellules saines de la peau. Des expériences sur des animaux montrent que des doses élevées de telles substances freinent le développement du carcinome. Nous avons vérifié si cela était typique pour les personnes utilisant les données de deux grands projets de surveillance», écrivent les chercheurs américains.

Ces données ont permis aux scientifiques de déterminer comment la consommation d’aliments contenant de la vitamine A, ainsi que d’autres pigments végétaux oranges, influe sur la probabilité de développer des carcinomes à cellules plates, l’une des formes de cancer de la peau les plus courantes et les plus agressives.

Des quantités inhabituellement élevées de vitamine A dans l’alimentation des participants à ces projets ont réduit cette probabilité de près de 17%, tandis que le lycopène, la cryptoxanthine, la sexanthine et la lutéine, des pigments oranges de carottes, de tomates, de poivrons et d'épinards l’ont diminué de 10 à 13%.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала