Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Steve, «chien écrasé»: un chroniqueur menacé de mort pour ses propos

© SputnikUne affiche «Où est Steve?» à Paris
Une affiche «Où est Steve?» à Paris - Sputnik France
S'abonner
L’assimilation de la mort de Steve à celle d’un «chien écrasé», faite par le chroniqueur Johnny Blanc, a provoqué l’indignation des Français. Une soixantaine de saisines ont été envoyées au CSA.

Les propos maladroits du propriétaire d’une fromagerie et chroniqueur Johnny Blanc sur la disparition de Steve Maia Caniço à Nantes ont provoqué un émoi général allant jusqu’à des menaces de mort.

Où est Steve - Sputnik France
«Où est Steve»? Tout rassemblement interdit samedi au centre de Nantes
Lors de l’émission Les Grandes Gueules diffusée le 1er août dernier sur RMC, le fromager s’est notamment prononcé contre l’idée de considérer la mort de Steve comme «une affaire d’État»:

«Ce n’est pas une affaire d’État, pas plus que pour Benalla, pas plus que pour… Mais c’est quoi une affaire d’État sans déconner aujourd’hui, enfin ? C’est-à-dire qu’il y a un chien écrasé dans la rue, ça y est c’est une affaire d’État. Moi je n’en peux plus», a lancé M.Blanc.

Massivement relayée sur Twitter, la séquence a suscité une avalanche d’indignations:

Plusieurs internautes ont signalé les déclarations du chroniqueur au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA):

Selon une source au sein du CSA citée par L'Express, une soixantaine de saisines y ont été adressées.

Or, les choses ne se sont pas arrêtées là: ainsi, à Parthenay, la Fromagerie Blanc a été taguée avec l’inscription «Justice pour Steve»:

Mort de Steve

La marche dédiée à la mémoire de Steve Maia Caniço, Rouen - Sputnik France
Des centaines de personnes marchent en mémoire de Steve à Rouen
Steve Maia Caniço avait disparu lors de la Fête de la musique de Nantes, dans la nuit du vendredi 21 au samedi 22 juin, après une intervention policière controversée. Son corps a été retrouvé dans la Loire le lundi 29 juillet.

Le 3 août, des centaines de personnes se sont réunies dans le centre de Nantes pour dénoncer les violences policières et la mort de Steve. Le rassemblement s’est soldé par des heurts entre les manifestants et les forces de l’ordre.

Un rapport de l'IGPN sur l'incident, rendu public mardi dernier, n'établit en effet aucun lien entre la chute de plusieurs personnes dans la Loire le soir de la Fête de la musique et l'intervention des policiers.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала