Un poisson «précurseur de tsunamis» trouvé dans l’Extrême-Orient russe – photo

© Sputnik . Igor Onoutchin Primorié une plage Приморье пляж des vagues волны
Primorié une plage Приморье пляж des vagues волны - Sputnik France
Un poisson rare, connu sous le nom de «roi des harengs» ou régalec, a été découvert dans l’Extrême-Orient russe. Si certaines personnes croient que son apparition prédit les tsunamis, des scientifiques estiment que c’est un courant chaud qui l’a amené dans la région.

Des habitants du Primorié, dans l’Extrême-Orient russe, ont trouvé dans le bassin Pallada, lundi 5 août, un poisson d’une espèce rare: le «roi des harengs» ou régalec. La photo de cette trouvaille a été publiée sur Instagram par une habitante.

Elle a indiqué dans une interview accordée à Sputnik que le poisson avait été remis à l’eau.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Smm | Психолог | Фототерапевт (@tonya_yanot_)

Selon des chercheurs, c’est la première découverte de ce genre en Russie, cette espèce vivant à une profondeur de 200 à 1.000 mètres. En février dernier, un autre spécimen avait été trouvé au Japon, ce qui avait semé la panique parmi la population locale. D’après une légende, son apparition présage des tremblements de terre et des tsunamis.

The Sea of Japan coast - Sputnik France
Un poisson rare sème la panique au Japon (photo)
Le docteur en sciences biologiques du département d’Extrême-Orient de l’Académie des sciences de Russie, Vladimir Rakov, a déclaré à l’agence de presse que «cette espèce de poisson n’est pas enregistrée dans les eaux russes», ajoutant que «chaque ichtyologiste est prêt à aller jusqu’au bout du monde» pour en trouver. 

En outre, il ne croit pas que ce poisson soit un précurseur de tsunamis. «Personne n’a constaté un tel lien...», a conclu M. Rakov.

À son tour, le responsable du Centre d’aquaculture et des ressources biologiques côtières du Centre scientifique national de biologie marine Sergueï Maslennikov a expliqué à Sputnik que l’apparition de ce spécimen au large du Primorié était liée à un courant chaud qui l’avait amené dans la région.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала