Un radar modernisé iranien serait utilisé avec les systèmes sol-air russes S-300 - vidéo

© Sputnik . Dmitri Korobeïnikov / Aller dans la banque de photosUn système antiaérien S-300 (archive photo)
Un système antiaérien S-300 (archive photo) - Sputnik France
L’Iran a présenté un modèle modernisé du radar Falagh qu’il entend utiliser avec les systèmes antiaériens russes S-300, a annoncé l’agence iranienne Mehr.

Les autorités iraniennes ont dévoilé un nouveau radar polyvalent Falagh, une version iranienne remaniée du radar de surveillance russe Gamma-DE, a annoncé samedi 10 août l’agence Mehr.

Selon Mehr, le nouveau radar sera intégré au système de défense antiaérienne du pays et utilisé avec le système sol-air russe S-300.

​Le radar est capable de détecter drones et missiles d'une portée de 400 km, précise l’agence ISNA.

Bavar-373 - Sputnik France
L'Iran dévoile son propre système de missiles sol-air Bavar 373
En 2009, la Russie et l'Iran ont conclu un accord pour la livraison de S-300 pour un montant de 900 millions de dollars (817 millions d'euros). Mais le 22 septembre 2010, les autorités russes ont annoncé leur décision de ne pas livrer les S-300 à l'Iran, ces armes tombant sous le coup des sanctions de l'Onu.

Cinq ans plus tard, au printemps 2017, Vladimir Poutine a autorisé la livraison de S-300 à l'Iran et le contrat est entré en vigueur dès le mois de novembre de la même année et la Russie a achevé sa réalisation en 2016. En mars, un conseiller du Président russe, Vladimir Kojine, a annoncé que Moscou avait entamé la construction d'un centre d'entretien des S-300 en Iran.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала