Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Microsoft confirme avoir écouté ses utilisateurs via Cortana et Skype

© Sputnik . Vitaliy Podvitski / Aller dans la banque de photosMicrosoft (image d'illustration)
Microsoft (image d'illustration) - Sputnik France
S'abonner
Microsoft a confirmé avoir écouté des messages audio d'utilisateurs de l’assistant vocal Cortana et de l’application Skype Translator. Cette déclaration a été faite après que le site Motherboard a révélé que la société avait engagé des entrepreneurs pour écouter des appels Skype.

Microsoft a officiellement confirmé qu’elle écoutait et enregistrait certaines conversations d’utilisateurs de Skype et de l'assistant vocal Cortana. Après cela, la société a mis à jour les dispositions de sa politique de confidentialité qui précisent désormais que des employés et sous-traitants de Microsoft peuvent écouter des enregistrements réalisés par Cortana et Skype Translator, rapporte le site Motherboard.

«Sur la base des nombreuses questions posées, nous sommes parvenus à la conclusion qu'il serait préférable d'indiquer que les employés analysent de temps en temps un nouveau contenu», explique la société Microsoft.

A picture shows the interior of The Commons Chamber at the Houses of Parliament in central London on November 12, 2015. - Sputnik France
Quand Siri interrompt le ministre britannique de la Défense pour lui parler de la Syrie
Motherboard a noté que la phrase suivante avait été ajoutée aux informations de confidentialité de l'assistant vocal Microsoft: «Lorsque vous parlez à Cortana ou à d'autres applications utilisant les services vocaux Microsoft, la société sauvegarde une copie de votre enregistrement audio».

Ces derniers mois, plusieurs grandes entreprises informatiques ont reconnu qu’elles écoutaient certains messages de leurs utilisateurs. Ils expliquent tous qu’il est nécessaire d’améliorer leurs assistants vocaux ou d’autres services.

L'une des dernières sociétés impliquées était Apple. La société avait engagé des sous-traitants qui pouvaient écouter les enregistrements des conversations d’utilisateurs via l'assistant vocal Siri. L'assistant pouvait être activé accidentellement et enregistrer des données confidentielles, telles que des adresses de clients ou des informations médicales. Après qu’Apple a fait l’objet d’un recours collectif pour cette violation, le groupe a temporairement suspendu sa coopération avec les sous-traitants.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала